Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Café philosophique de Montargis - Page 5

  • "Assez de bla bla"

    Les familiers du café philo de Montargis connaissent bien Bruno.

    Il propose en ce moment sa première chronique culturelle, « Assez de Bla Bla », diffusée sur la radio C2L. Une continuité pour celui qui est derrière le site Bla Bla Blog. La première pastille de cette série d'émissions est consacrée à la pianiste Khatia Buniatishvili.

    Pascal Weber, bien connu également des familiers du café philo, est à la réalisation et au montage. 

    Pour aller plus loin dans cette chronique, rendez-vous également sur ce lien vers cette incroyable version de La Javanaise.

    "Assez de bla bla", les capsules de Bla Bla Blog
    http://www.c2l-radio.fr/-Entre-Loire-Loing-le-magazine-du-Gatinais-135-.html

    https://www.facebook.com/entreLoireetLoing

    Lien permanent Catégories : Quartier de La Chaussée / Montargis et sa région, Vie du site, vie du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Ariana Vafadari, "Anahita"

    Il y a au moins deux manières de parler d’Anahita, l’album de la musicienne franco-iranienne Ariana Vafadari.

    La première est de parler du texte tiré de L’Avesta, issu de la tradition sacrée de Zarathoustra, vieille de près de 3700 ans : "Anahita rêve du temps où son village était vert. Le ventre d’Anahita est vide et sec comme les arbres desséchés du village. Anahita parcourt le monde en errance dans les déserts et les terres en feu. Désespérée, Anahita prie la grande déesse tutélaire dont elle porte le nom, la déesse des eaux et de la fécondité célébrée dans cette prière zoroastrienne. Elle prie à nouveau dans une incantation aux Eaux Divines. Après avoir répondu aux tourments d’Anahita, la déesse prend vie en elle. Cette incantation apaise la jeune femme qui sera dès lors plus sereine. Anahita se met en marche vers la source sacrée au confins du désert. Anahita arrive devant la Montagne de Nikbânou en Iran, la montagne s’ouvre sur une grotte, la source apparaît : « L’eau est là ! »"

    L’autre manière est de s’arrêter sur les 10 morceaux de cet album peu commun, en ce qu’il mêle récits millénaires, musique actuelle et une voix de mezzo-soprano unique, avec un savant mélange de pop, de musique traditionnel, de jazz, de classique et de contemporain : une vraie passerelle entre cultures occidentales, orientales et persanes. Tout au long de l'album, la chanteuse est accompagnée de Julien Carton au piano et aux arrangements, de Driss El Maloumi à l'ud, de Leïla Soldevila à la basse, et d'Habib Meftah Boushehri aux percussions.

    Ce qui nous fait dire qu’Anahita n’a pas la facture d’un simple album de world music est le parti-pris de la musicienne de servir les textes de l’Avesta, une compilation de textes sacrés zoroastriens, et de mettre en musique les paroles de Zarathoustra. Un parti-pris intellectuel et mystique autant qu’artistique, si l’on pense au dépouillement extrême de certains morceaux ("Anahita", "Le chant de l’eau"), ou au contraire aux arabesques instrumentales du titre "Sur les pas", capable de mêler modernité et traditions classiques.

    L’album aux sons polyphoniques nous transporte des siècles plus tôt, dans un pays de conteurs, de légendes et de fillettes au cœur pur ("Le rêve d’Anahita", "Anahita"). La musicienne choisit la retenue et les sons traditionnels pour raconter un voyage initiatique qui n’est pas sans résonance contemporaine sur notre environnement ("L’arbre"). Outre le piano ("Âtash", "Sur les pas"), Ariana Vafadari fait le choix d’instruments traditionnels (ud, percussions) pour cet opus résolument intemporel. Pour le morceau "Tchak Tchak", Ariana Vafadari a invité le percussionniste Habib Meftah Boushehri dans un morceau envoûtant qui narre celui de l’arrivée au but de l’aventure initiatique : "l’eau".

    En fermant les yeux, l’auditeur se laissera happer par la mélancolie et l’onirisme de "Rôyâ" d’"Ardvi Sura" et d’"Incantation" : "zénitude" garantie, même si l’artiste aurait très certainement à redire sur ce terme certainement trop contemporain.

    Produite par Ariana Vafadari et Vincent Joinville, cette création musicale a été jouée en mars 2020 au Musée du Quai Branly, avec la participation de Fanny Ardant en récitante.

    Ariana Vafadari, Anahita, Quart de Lune, 2020
    https://www.arianavafadari.com
    https://www.facebook.com/arianavafadari.mezzo

    Lien permanent Catégories : Documents, Musique Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Clémence Pouletty parle (aussi) de philosophie

    Focus aujourd’hui sur la chaîne Youtube d’une passionnée de littérature, de philosophie ou de cinéma : voilà qui ne pouvait que nous intéresser.

    Clémence Pouletty partage ses lectures avec insouciance mais aussi avec une sacrée qualité à vulgariser des sujets parfois ardus : L’amour et Sartre, L’art d’avoir toujours raison de Schopenhauer ou L’art d’être heureux du même Arthur.

    Avec beaucoup de passion, mais aussi, mine de rien, un vrai travail de mise en scène et de montage, Clémence Pouletty déroule ses vidéos avec quelques digressions, lorsque par exemple la youtubeuse imagine des dialogues entre elle-même et les auteurs qu’elle chronique (Imitations d'écrivains - La nuit pour adresse de Maud Simonnot).

    Je vous invite à remonter le fil de ses publications (18 à ce jour, depuis deux ans) et à découvrir des auteurs parfois exigeants mais toujours présentés avec beaucoup de pertinence, de précision et de légèreté : Pierre Michon (Passion), Mémoire de fille et Passion simple d'Annie Ernaux ou Tenir jusqu'à l'Aube de Carole Fives.

    Le cinéma n’est pas en reste avec une émission sur Chien de Samuel Benchetrit, Curiosa de Lou Jeunet ou à propos de trois films de Michel Houellebecq (Near Death Experience, L’Enlèvement de Michel Houellebecq et Rester vivant) – un artiste qui, au passage, inspire particulièrement la chroniqueuse.

    Clémence Pouletty est une vraie curiosité : à découvrir de toute urgence.

    Clémence Pouletty sur Youtube
    https://www.facebook.com/clemence.pouletty

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Bonne année 2021

    Le 1er janvier signifie symboliquement le passage vers une nouvelle année, et même de nouveaux projets. 

    C'est aussi le moment de se souhaiter des vœux de bonheur, de réussite et de santé - si important de nos jours !

    C'est tout ce que nous vous souhaitons pour cette nouvelle année 2021.

    En attendant de nous revoir tous.

    Photo : Vladislav Murashko

    Lien permanent Catégories : Vie du site, vie du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Joyeux Noël

    L'équipe du Café philosophique de Montargis vous souhaite un joyeux Noël !

    Photo : Tejas Prajapati

    Lien permanent Catégories : Vie du site, vie du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Nous préparons la suite du café philo

    La crise sanitaire bouscule nos vies, et il n'était bien entendu ni question, ni envisageable, ni acceptable d'organiser des séances du café philo pendant cette période gravissime. Et l'usage du "distanciel" ne nous est pas paru plus pertinent. 

    Le plus important est la santé et la sécurité de tous, et mieux vaut attendre quelques semaines, voire quelques mois, avant de nous retrouver dans de bonnes conditions. 

    Ce qui ne veut pas dire que le café philo ne travaille pas ni ne réfléchit pas à la suite, afin de proposer des séances qui continuent de mettre un peu de philosophie dans le Montargois !

    Parions que bientôt nous nous retrouverons tous, bien plus heureux sans doute de nous revoir et de partager ces précieux moments d'échanges.

    A bientôt. 

    Photo : Elina Sazonova - Pexels

    Lien permanent Catégories : Vie du site, vie du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Le café philo se prépare pour sa rentrée

    La rentrée du café philosophique de Montargis a été repoussée en raison de la crise sanitaire. Pour des raisons évidentes de prudence, et parce que nous tenons à ce qu'aucune séance du café philo ne devienne un cluster, nous avons choisi de ne pas nous avancer pour la prochaine date du café philo (et la première de la saison 12).

    Ainsi, il n'y aura pas de séance en octobre comme nous le programmions au départ. Nous espérons pouvoir organiser, sous réserve, une séance en novembre. D'autres séances seront programmées, notamment au Hangar de Chalette.

    En tout cas, nous vous attendons très bientôt, heureux de vous revoir.

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 12, Vie du site, vie du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • La rentrée du Café philo est repoussée

    La séance initialement prévue aujourd'hui le 17 septembre ne pourra pas avoir lieu.

    La crise sanitaire nous contraint à repousser la reprise de la saison.

    A bientôt.

    Photo : Cottonbro

    Lien permanent Catégories : Vie du site, vie du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Le café philo en vacances

    L'équipe du café philosophique de Montargis prend des vacances bien méritées.

    Rendez-vous en septembre pour de nouvelles aventures !

    Photo : Pixabay - Pexels.com

    Lien permanent Catégories : Vie du site, vie du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Peut-on réussir sans aucun effort ni aucun talent?

    Le café philosophique de Montargis proposera sa séance fin 2020 (date non définie pour raisons sanitaires). 

    Le débat portera sur cette question : "Peut-on réussir sans aucun effort ni aucun talent ?"

    La participation sera libre et gratuite.

    Photo : Sebastian Voortman - Pexels

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 12 Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Le café philosophie clôt sa saison 11 et donne son prochain rendez-vous en septembre

    La crise sanitaire a contraint le café philosophique de Montargis a mettre prématurément fin à ses débats.

    Les conditions n’ont pas été réunies ces dernières semaines pour organiser une nouvelle séance.

    Qu’à cela ne tienne : nous organiserons la prochaine séance, qui sera la première de la saison 12, le vendredi 18 septembre prochain au Belman (à confirmer). Le débat commencera à 19 heures, et le sujet sera celui qui avait été choisi il y a plusieurs mois par les participants du café philo : "Peut-on réussir sans aucun effort ni aucun talent ?"

    À bientôt et bonnes vacances !

    Photo : P C - Pexels.com

     

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 12, Vie du site, vie du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • « Mon cœur battra toujours au même rythme que le tien »

    Focus sur Arsène K., le pseudonyme d'une personne bien connue des familiers du café philosophique de Montargis. Il sort très bientôt un nouveau roman, Rock’n’love, aux éditions Harlequin, dans la collection HQN.

    L'histoire : de sa carrière de brillante avocate à son quotidien de maman dévouée, Lucrèce a toujours réglé sa vie comme du papier à musique. Sans l’ombre d’un doute, cet équilibre était la clé de son bonheur. Mais, en quelques jours à peine, celui-ci a volé en éclats. Alors que sa fille a fugué sans laisser de trace, son ex-petit ami, Alessandro, réapparaît sans prévenir. Ce chanteur célèbre au corps d’Apollon, à qui elle n’a pas parlé depuis vingt ans, est empêtré dans une affaire de plagiat qu’elle seule peut démêler. Prête à le défendre, Lucrèce doit pourtant rester prudente. Car, elle le sait, si elle se laisse de nouveau charmer par le rockeur, la partition qui accordait sa vie ne sera plus jamais la même.

    Ce livre sortira le 1er juillet 2020, au format numérique uniquement

    Arsène K., Rock’n’love, éd. HQN, 2020, 237 p.
    https://www.harlequin.fr/livre/13167/hqn/rock-n-love

    Lien permanent Catégories : Quartier de La Chaussée / Montargis et sa région, Vie du site, vie du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Pas de séance en juin

    Le café philosophique ne proposera pas de séance en juin.

    Nous vous tiendrons très vite au courant de la suite de notre programmation.

    Photo : Cottonbro - Pexels

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Encore un peu de patience

    Le café philosophique de montargis refera bientôt son retour, pour clore une saison qui dû être bouleversée en raison de la crise sanitaire. 

    A très bientôt. 

    Photo : Gustavo Fring - Pexels

    Lien permanent Catégories : Vie du site, vie du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Nous serons bientôt de retour

    Le déconfinement est là, mais pas encore la vie "normale". 

    Encore un peu de patience avant de remettre en place nos rendez-vous philosophiques. 

    En attendant, le site du café philo reste actif. 

    Lien permanent Catégories : Vie du site, vie du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Pas de café philo en mai

    En raison de la crise sanitaire du Covid-19, il n'y aura pas de café philo en mai. 

    Nous vous informerons dès que possible la date de la prochaine séance.

    Lien permanent Catégories : Vie du site, vie du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Nous espérons vous revoir bientôt

    En attendant la fin du confinement, le café philosophique de Montargis continue de faire vivre son site. Vous retrouverez ici les documents pour notre prochaine séance "Peut-on réussir sans aucun effort ni aucun talent ?" (sous réserve d'une séance exceptionnelle).

    A bientôt et portez-vous bien.

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, Vie du site, vie du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Prochain rendez-vous du café philo : bientôt...

    Le café philosophique de Montargis continue sur Internet.

    Nous continuerons à publier sur ce site textes, musiques, vidéos et documents pendant toute cette période si particulière.

    Le prochain café philo aura pour titre ce sujet : "Peut-on réussir sans aucun effort ni aucun talent ?"

    Photo : P.C., Pexels

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, =>Saison. 12, Vie du site, vie du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Annulation du café philo prévu le 20 mars 2020

    Le café philosophique de Montargis vous informe que suite aux mesures de précautions prises au niveau national en raison de la crise du Covid-19, le café philo prévu le vendredi 20 mars est annulé. 

    Nous vous tiendrons très bientôt au courant de la suite de la programmation du café philosophique.

    Merci de votre attention.

    Photo : Madison Inouye - Pexels

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 12, Vie du site, vie du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Merci aux participants de la séance du 6 mars

    Le café philosophique de Montargis se réunissait pour une séance exceptionne au Hangar de Châlette-sur-Loing le vendredi 6 mars. Le débat portait autour de cette question : "L femme est-elle un homme comme les autres?"

    Environ 50 personnes étaient présentes pour cette séance. Merci à l'équipe du Hangar et à l'association Femmes solidaires pour leur accueil.

    La prochaine séance au Belman de Montargis aura lieu le vendredi 20 mars 2020 pour une séance autour de ce sujet : "Peut-on réussir sans aucun effort ni aucun talent ?"

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, [89] "La femme est-elle un homme les autres? 2" Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • La femme est-elle un homme comme les autres?

    Le café philosophique de Montargis proposera une séance exceptionnelle au Hanger de Châlette-sur-Loing à 19 heures, dans le cadre d'une représentation des Monologues du Vagin. Cette pièce de théâtre emblématique sera proposée par la Compagnie Je Est Un Autre.

    Le café philosophique de Montargis proposera avant cette représentation une séance autour du droit des femmes. Le débat portera sur cette question : "La femme est-elle un homme comme les autres ?"

    La question de la place de la femme dans la société et de l'égalité homme-femme sont des sujets toujours brûlant, spécialement depuis les mouvements #MeToo ou Balance Ton Porc. Le café philosophique de Montargis proposera de débattre autour de la question de l’égalité hommes-femmes et du sexe. Comment définir un homme et une femme ? Quels rôles leur attribue-t-on ? Ces rôles sont-ils interchangeables ? Une égalité du genre doit-elle conduire à une indifférenciation des rôles ? Quid du féminisme ?

    Ce sont autant de points qui seront discutés et débattus le vendredi 6 mars, à partir de 19 heures au Hanger de Châlette-sur-Loing.

    La participation sera libre et gratuite.

    Photo : Catherine - Pexels

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, [89] "La femme est-elle un homme les autres? 2" Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Beauvoir : Fille ou garçon

    C'est ici que les petites filles vont d'abord apparaître comme privilégiées. Un second sevrage, moins brutal, plus lent que le premier, soustrait le corps de la mère aux étreintes de l'enfant ; mais c'est aux garçons surtout qu'on refuse peu à peu baisers et caresses ; quant à la fillette, on continue à la cajoler, on lui permet de vivre dans les jupes de sa mère, le père la prend sur ses genoux et flatte ses cheveux ; on l'habille avec des robes douces comme des baisers, on est indulgent à ses larmes et à ses caprices, on la coiffe avec soin, on s'amuse de ses mines et de ses coquetteries : des contacts charnels et des regards complaisants la protègent contre l'angoisse de la solitude. Au petit garçon, au contraire, on va interdire même la coquetterie, ses manoeuvres de séduction, ses comédies agacent. "Un homme ne demande pas qu'on l'embrasse... Un homme ne se regarde pas dans les glaces... Un homme ne pleure pas", lui dit-on. On veut qu'il soit "un petit homme" ; c'est en s'affranchissant des adultes qu'il obtiendra leur suffrage. Il plaira en ne paraissant pas chercher à plaire.

    Beaucoup de garçons, effrayés de la dure indépendance à laquelle on les condamne, souhaitent alors être des filles ; au temps où on les habillait d'abord comme elles, c'est souvent avec des larmes qu'ils abandonnaient la robe pour le pantalon, qu'ils voyaient couper leurs boucles. Certains choisissent obstinément la féminité, ce qui est une des manières de s'orienter vers l'homosexualité : "Je souhaitai passionnément d'être fille et je poussai l'inconscience de la grandeur d'être homme jusqu'à prétendre pisser assis", raconte Maurice Sachs. Cependant si le garçon apparaît d'abord comme moins favorisé que ses soeurs, c'est qu'on a sur lui de plus grands desseins. Les exigences auxquelles on le soumet impliquent immédiatement une valorisation. Dans ses souvenirs Maurras raconte qu'il était jaloux d'un cadet que sa mère et sa grand-mère cajolaient : son père le saisit par la main et l'emmena hors de la chambre : "Nous sommes des hommes ; laissons ces femmes", lui dit-il. On persuade l'enfant que c'est à cause de la supériorité des garçons qu'il leur est demandé davantage ; pour l'encourager dans le chemin difficile qui est le sien, on lui insuffle l'orgueil de sa virilité.

    Simone de Beauvoir, Le deuxième sexe, tome 1 (1949)

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, Documents, Textes et livres, [89] "La femme est-elle un homme les autres? 2" Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Beauvoir : "On ne naît pas femme : on le devient"

    On ne naît pas femme : on le devient. Aucun destin biologique, psychique, économique ne définit la figure que revêt au sein de la société la femelle humaine ; c'est l'ensemble de la civilisation qui élabore ce produit intermédiaire entre le mâle et le castrat qu'on qualifie de féminin. Seule la médiation d'autrui peut constituer un individu comme un Autre. En tant qu'il existe pour soi, l'enfant ne saurait se saisir comme sexuellement différencié. Chez les filles et les garçons, le corps est d'abord le rayonnement d'une subjectivité, l'instrument qui effectue la compréhension du monde : c'est à travers les yeux, les mains, non par les parties sexuelles qu'ils appréhendent l'univers. Le drame de la naissance, celui du sevrage se déroulent de la même manière pour les nourrissons des deux sexes ; ils ont les mêmes intérêts et les mêmes plaisirs ; la succion est d'abord la source de leurs sensations les plus agréables ; puis ils passent par une phase anale où ils tirent leurs plus grandes satisfactions des fonctions excrétoires qui leur sont communes ; leur développement génital est analogue ; ils explorent leur corps avec la même curiosité et la même indifférence ; du clitoris et du pénis ils tirent un même plaisir incertain ; dans la mesure où déjà leur sensibilité s'objective, elle se tourne vers la mère : c'est la chair féminine douce, lisse élastique qui suscite des désirs sexuels et ces désirs sont préhensifs ; c'est d'une manière agressive que la fille, comme le garçon, embrasse sa mère, la palpe, la caresse ; ils ont la même jalousie s'il naît un nouvel enfant ; ils la manifestent par les mêmes conduites : colères, bouderie, troubles urinaires ; ils recourent aux mêmes coquetteries pour capter l'amour des adultes. Jusqu'à douze ans la fillette est aussi robuste que ses frères, elle manifeste les mêmes capacités intellectuelles ; il n'y a aucun domaine où il lui soit interdit de rivaliser avec eux. Si, bien avant la puberté, et parfois même dès sa toute petite enfance, elle nous apparaît déjà comme sexuellement spécifiée, ce n'est pas que de mystérieux instincts immédiatement la vouent à la passivité, à la coquetterie, à la maternité : c'est que l'intervention d'autrui dans la vie de l'enfant est presque originelle et que dès ses premières années sa vocation lui est impérieusement insufflée.

    Simone de Beauvoir, Le deuxième sexe, tome 1 (1949)

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, Documents, Textes et livres, [89] "La femme est-elle un homme les autres? 2" Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • "Mai 68 vu par les femmes: la prise de conscience du machisme"

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, Documents, Vidéos, [89] "La femme est-elle un homme les autres? 2" Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Beauvoir : "Laissez-nous exister avant de nous demander de justifier notre existence"

    Comment les femmes auraient-elles jamais eu du génie alors que toute possibilité d’accomplir une œuvre géniale – ou même une œuvre tout court – leur était refusée ? La vieille Europe a naguère accablé de son mépris les Américains barbares qui ne possédaient ni artistes ni écrivains : « Laissez-nous exister avant de nous demander de justifier notre existence », répondit en substance Jefferson. Les Noirs font les mêmes réponses aux racistes qui leur reprochent de n’avoir produit ni un Whitman ni un Melville. Le prolétariat français ne peut non plus opposer aucun nom à ceux de Racine ou de Mallarmé. La femme libre est seulement en train de naître ; quand elle se sera conquise, peut-être justifiera-t-elle la prophétie de Rimbaud : « Les poètes seront ! Quand sera brisé l’infini servage de la femme, quand elle vivra pour elle et par elle, l’homme – jusqu’ici abominable – lui ayant donné son renvoi, elle sera poète elle aussi ! La femme trouvera l’inconnu ! Ses mondes d’idées différeront-ils des nôtres ? Elle trouvera des choses étranges, insondables, repoussantes, délicieuses, nous les prendrons, nous les comprendrons ». Il n’’est pas sûr que ces « mondes d’idées » soient différents de ceux des hommes puisque c’est en s’assimilant à eux qu’elle s’affranchira ; pour savoir dans quelle mesure elle demeurera singulière, dans quelle mesure ces singularités garderont de l’importance, il faudrait se hasarder à des anticipations bien hardies. Ce qui est certain, c’est que jusqu’ici les possibilités de la femme ont été étouffées et perdues pour l’humanité et qu’il est grand temps dans son intérêt et dans celui de tous qu’on lui laisse enfin courir toutes ses chances.

    Simone de Beauvoir, Le Deuxième Sexe (1949)

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, Documents, Textes et livres, [89] "La femme est-elle un homme les autres? 2" Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Pfefferkorn : Sexe et genre (2)

    Le mot sexe se réfère aux différences biologiques entre mâles et femelles... Le genre, lui, est une question de culture... Les connexions entre la nature et la culture, ici entre le sexe et le genre, sont elles-mêmes sociales, culturelles et historiques, elles n’ont rien de naturel. Dans cette perspective, le masculin et le féminin sont imposés culturellement au mâle et à la femelle pour en faire un homme et une femme... La définition du masculin et du féminin renvoie désormais à des constructions ou des productions sociales et à des stéréotypes sociaux.

    Roland Pfefferkorn, Inégalités et rapports sociaux (2007)

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, Documents, Textes et livres, [89] "La femme est-elle un homme les autres? 2" Imprimer 0 commentaire Pin it!

"Jamais la guerre n'a été mon métier ; mon métier à moi est de gouverner mes sujets et de les défendre ; pour cela, je dois aimer la paix et savoir faire la guerre." [Machiavel]