Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2015

"INTO THE WILD"

Lien externe

Écrit par Claire et Bruno dans "Autrui, antidote à la solitude ?", =>Saison 6, Documents, Vidéos/cinéma/TV | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | |  Facebook | | Pin it! |

ALAIN: L'IMPOSSIBLE SOLITUDE

solitude_by_eternal_dream_art-d60a4zj.jpg"Il est bon de redire que l'homme ne se forme jamais par l'expérience solitaire. Quand par métier il serait presque toujours seul et aux prises avec la nature inhumaine, toujours est-il qu'il n'a pu grandir seul et que ses premières expériences sont de l'homme et de l'ordre humain, dont il dépend d'abord directement; l'enfant vit de ce qu'on lui donne, et son travail c'est d'obtenir, non de produire. Nous passons tous par cette expérience décisive, qui nous apprend en même temps la parole et la pensée. Nos premières idées sont des mots compris et répétés. L'enfant est comme séparé du spectacle de la nature, et ne commence jamais par s'en approcher tout seul; on le lui montre et on le lui nomme. C'est donc à travers l'ordre humain qu'il connaît toute chose; et c'est certainement de l'ordre humain qu'il prend l'idée de lui-même, car on le nomme, et on le désigne à lui-même, comme on lui désigne les autres."

Alain, Eléments de Philosophie (1916)

 

Écrit par Claire et Bruno dans "Autrui, antidote à la solitude ?", =>Saison 6, Compilation de textes, Documents, Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alain |  Imprimer | | | |  Facebook | | Pin it! |

26/02/2015

"LA SOLITUDE" (LÉO FERRÉ)

Lien externe

 

Écrit par Claire et Bruno dans "Autrui, antidote à la solitude ?", =>Saison 6, Documents, Musique, Vidéos/cinéma/TV | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | |  Facebook | | Pin it! |

25/02/2015

LA VALISE PHILOSOPHIQUE DU MOIS : "AUTRUI, ANTIDOTE A LA SOLITUDE ?"

3271480587.jpgLe prochain café philosophique de Montargis aura lieu le vendredi 20 mars 2015 à 19 heures à la Brasserie du Centre commercial de la Chaussée. 

Il aura pour sujet : "Autrui, antidote à la solitude ? "

La  Valise philosophique du mois (colonne de droite) présente des documents (textes, vidéos, musiques, etc.) portant sur ce prochain débat. 

 

24/02/2015

"LA SOLITUDE" (BARBARA)

 Lien externe

 

Écrit par Claire et Bruno dans "Autrui, antidote à la solitude ?", =>Saison 6, Documents, Musique, Vidéos/cinéma/TV | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | |  Facebook | | Pin it! |

COMTE-SPONVILLE : QU'EST-CE QU'ÊTRE SEUL ?

Comte-Sponville"Être seul, c'est être soi, rien d'autre. Comment serait-on autre chose ? Personne ne peut vivre à notre place ni mourir à notre place, ni souffrir à notre place, et c'est ce qu'on appelle la solitude : ce n'est qu'un autre nom pour l'effort d'exister. Personne ne viendra porter votre fardeau, personne. Si l'on peut parfois s'entraider (et bien sûr qu'on le peut !), cela suppose l'effort solitaire de chacun, et ne saurait - sauf illusions - en tenir lieu. La solitude n'est donc pas refus de l'autre, au contraire : accepter l'autre, c'est l'accepter comme autre (et non comme un appendice, un instrument ou un objet de soi !), et c'est en quoi l'amour, dans sa vérité, est solitude. Rilke a trouvé les mots qu'il fallait, pour dire cet amour dont nous avons besoin et dont nous ne sommes que si rarement capables : "Deux solitudes se protégeant, se complétant, se limitant, et s'inclinant l'une devant l'autre...

L'amour n'est pas le contraire de la solitude : c'est la solitude partagée, habitée, illuminée - et assombrie parfois - par la solitude de l'autre. L'amour est solitude, toujours, non que toute solitude soit aimante, tant s'en faut, mais parce que tout amour est solitaire. Personne ne peut aimer à notre place, ni en nous, ni comme nous. Ce désert, autour de soi ou de l'objet aimé, c'est l'amour même."

André Comte-Sponville, L'Amour la Solitude (2004)

 

 

Écrit par Claire et Bruno dans "Autrui, antidote à la solitude ?", =>Saison 6, Compilation de textes, Documents, Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : comte-sponville |  Imprimer | | | |  Facebook | | Pin it! |

23/02/2015

MONTAIGNE : DE LA SOLITUDE (HEUREUSE)

Montaigne-726.jpg"Or, puisque nous entreprenons de vivre seuls et de nous passer de compagnie, faisons que notre contentement dépende de nous; déprenons-nous de toutes les liaisons qui nous attachent à autrui, gagnons sur nous de pouvoir à bon escient vivre seuls et vivre à notre aise". 

Il faut avoir femmes, enfants, biens, et surtout de la santé; mais non pas s'y attacher en manière que notre bonheur en dépende. Il faut se réserver une arrière-boutique toute nôtre, en laquelle nous établissons notre vraie liberté et principale retraite et solitude. En cette-ci faut-il prendre notre ordinaire entretien de nous à nous-mêmes, et si privé que nulle accointance ou communication étrangère y trouve place; discourir et y rire comme sans femme, sans enfants et sans biens, afin que, quand l'occasion adviendra de leur perte, il ne nous soit pas nouveau de nous en passer. Nous avons une âme contournable en soi-même; elle peut se faire compagnie; elle a de quoi assaillir et de quoi défendre, de quoi recevoir et de quoi donner; ne craignons pas en cette solitude nous croupir d'oisiveté ennuyeuse...

Quand je danse, je danse, quand je dors, je dors; et quand même je me promène solitairement dans un beau verger, si mes pensées se sont occupées de choses étrangères pendant quelque partie du temps, une autre partie du temps, je les ramène à la promenade, au verger, à la douceur de cette solitude et à moi."

Michel de Montaigne, Essais (1572-1592)

Écrit par Claire et Bruno dans "Autrui, antidote à la solitude ?", =>Saison 6, Compilation de textes, Documents, Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montaigne |  Imprimer | | | |  Facebook | | Pin it! |

"SEUL CONTRE TOUS"

 Lien externe

 

Écrit par Claire et Bruno dans "Autrui, antidote à la solitude ?", =>Saison 6, Documents, Vidéos/cinéma/TV | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | |  Facebook | | Pin it! |

PASCAL : LE PLAISIR DE LA SOLITUDE EST INCOMPRÉHENSIBLE

solitude-psychologue-confiance-soi-seul.jpg"Quand je m’y suis mis quelquefois à considérer les diverses agitations des hommes et les périls et les peines où ils s’exposent, dans la cour, dans la guerre, d’où naissent tant de querelles, de passions, d’entreprises hardies et souvent mauvaises, etc., j’ai découvert que tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos dans une chambre. Un homme qui a assez de bien pour vivre, s’il savait demeurer chez soi avec plaisir, n’en sortirait pas pour aller sur la mer ou au siège d’une place. On n’achètera une charge à l’armée si cher que parce qu’on trouverait insupportable de ne bouger de la ville ; et on ne recherche les conversations et les divertissements des jeux que parce qu’on ne peut demeurer chez soi avec plaisir.

Mais quand j’ai pensé de plus près, et qu’après avoir trouvé la cause de tous nos malheurs, j’ai voulu en découvrir la raison, j’ai trouvé qu’il y en a une bien effective, qui consiste dans le malheur naturel de notre condition faible et mortelle, et si misérable, que rien ne peut nous consoler, lorsque nous y pensons de près.

Quelque condition qu’on se figure, si l’on assemble tous les biens qui peuvent nous appartenir, la royauté est encore le plus beau poste du monde; et cependant, qu’on [s’imagine un roi] accompagné de toutes les satisfactions qui peuvent le toucher, s’il est sans divertissement, et qu’on le laisse considérer et faire réflexion sur ce qu’il est, cette félicité languissante ne le soutiendra point, il tombera par nécessité dans les vues qui le menacent, des révoltes qui peuvent arriver, et enfin de la mort et des maladies qui sont inévitables ; de sorte que, s’il est sans ce qu’on appelle divertissement, le voilà malheureux, et plus que le moindre de ses sujets qui joue et qui se divertit.

De là vient que le jeu et la conversation des femmes, la guerre, les grands emplois sont si recherchés... De là vient que les hommes aiment tant le bruit et le remuement ; de là vient que la prison est un supplice si horrible ; de là vient que le plaisir de la solitude est une chose incompréhensible."

Blaise Pascal, Pensées, 139 (1669, posth.)

Écrit par Claire et Bruno dans "Autrui, antidote à la solitude ?", Compilation de textes, Documents, Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pascal |  Imprimer | | | |  Facebook | | Pin it! |

22/02/2015

SCHOPENHAUER : LES BIENFAITS DE LA SOLITUDE

solitude.jpg"Et tout d'abord toute société exige nécessairement un accommodement réciproque, une volonté d'harmonie : aussi, plus elle est nombreuse, plus elle devient fade. On ne peut être vraiment soi qu'aussi longtemps qu'on est seul ; qui n'aime donc pas la solitude n'aime pas la liberté, car on n'est libre qu'étant seul. Toute société a pour compagne inséparable la contrainte et réclame des sacrifices qui coûtent d'autant plus cher que la propre individualité est plus marquante. Par conséquent, chacun fuira, supportera ou chérira la solitude en proportion exacte de la valeur de son propre moi. Car c'est là que le mesquin sent toute sa mesquinerie et le grand esprit toute sa grandeur ; bref, chacun s'y pèse à sa vraie valeur."

Arthur Schopenhauer, Aphorismes sur la Sagesse dans la Vie (1851)

 

Écrit par Claire et Bruno dans "Autrui, antidote à la solitude ?", =>Saison 6, Compilation de textes, Documents, Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : shopenhauer |  Imprimer | | | |  Facebook | | Pin it! |

17/02/2015

"LA NUIT JE MENS"

 Lien externe

 

Écrit par Claire et Bruno dans "Autrui, antidote à la solitude ?", =>Saison 6, Documents, Musique, Vidéos/cinéma/TV | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | |  Facebook | | Pin it! |

RILKE : LETTRE À UN JEUNE POÈTE

rilke6.jpg"Si votre vie quotidienne vous paraît pauvre, ne l'accusez pas ; accusez-vous plutôt, dites-vous que vous n'êtes pas assez poète pour en convoquer les richesses. Pour celui qui crée, il n'y a pas, en effet, de pauvreté ni de lieu indifférent. Et quand bien même vous seriez dans une prison dont les murs ne laisseraient rien percevoir à vos sens des bruits du monde, n'auriez-vous pas alors toujours à votre disposition votre enfance, sa richesse royale et précieuse, ce trésor des souvenirs ? Portez là votre attention. Cherchez à éveiller les sensations englouties de ce lointain passé ; votre personnalité en sera confortée, votre solitude en sera élargie pour devenir cette demeure à peine visible loin de laquelle passera le vacarme des autres. Je ne saurais vous donner d'autre conseil que celui-ci : aller en soi, soumettre à examen les profondeurs d'où surgit votre vie ; c'est à sa source que vous trouverez la réponse à la question de savoir si la création est pour vous une nécessité. Acceptez cette réponse comme elle s'exprimera, sans chercher à démêler davantage. Peut-être apparaîtra-t-il que vous avez vocation à être artiste. Assumez alors ce destin, et supportez en la charge et la grandeur sans vous demander chaque fois quel bénéfice pourrait vous échoir de l'extérieur. Car celui qui crée doit être son propre univers, et trouver tout ce qu'il cherche en lui et dans la nature à laquelle il s'est lié. Mais il est également possible que vous deviez renoncer, après cette descente en vous-mêmes et dans votre solitude, à devenir poète (il suffit, comme je l'ai dit, de sentir qu'on peut vivre sans écrire pour être fondé à ne pas écrire du tout). Mais là encore, ce retour sur soi, auquel je vous convie, n'aura pas été accompli en vain. Votre existence, de toute façon, saura à partir de là trouver une voie propre."

Rainer Maria Rilke, Lettres à un jeune Poète (1875-1926)

Écrit par Claire et Bruno dans "Autrui, antidote à la solitude ?", =>Saison 6, Compilation de textes, Documents, Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | |  Facebook | | Pin it! |

16/02/2015

"HER"

Lien externe

 

Écrit par Claire et Bruno dans "Autrui, antidote à la solitude ?", =>Saison 6, Documents, Vidéos/cinéma/TV | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | |  Facebook | | Pin it! |

PROUST : L'HOMME NE PEUT SORTIR DE SOI

Louisa_de_Mornand.jpg"Les liens entre un être et nous n’existent que dans notre pensée. La mémoire en s’affaiblissant les relâche, et malgré l’illusion dont nous voudrions être dupes, et dont par amour, par amitié, par politesse, par respect humain, par devoir, nous dupons les autres, nous existons seuls. L’homme est l’être qui ne peut sortir de soi, qui ne connaît les autres qu’en soi, et, en disant le contraire, ment. Et j’aurais eu si peur, si on avait été capable de le faire, qu’on m’ôtât ce besoin d’elle, cet amour d’elle, que je me persuadais qu’il était précieux pour ma vie. Pouvoir entendre prononcer sans charme et sans souffrance les noms des stations par où le train passait pour aller en Touraine m’eût semblé une diminution de moi-même (simplement au fond parce que cela eût prouvé qu’Albertine me devenait indifférente) ; il était bien, me disais-je, qu’en me demandant sans cesse ce qu’elle pouvait faire, penser, vouloir à chaque instant, si elle comptait, si elle allait revenir, je tinsse ouverte cette porte de communication que l’amour avait pratiquée en moi, et sentisse la vie d’une autre submerger par des écluses ouvertes le réservoir qui n’aurait pas voulu redevenir stagnant."

Marcel Proust, Albertine disparue (1925, posth.)

 

Écrit par Claire et Bruno dans "Autrui, antidote à la solitude ?", =>Saison 6, Compilation de textes, Documents, Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | |  Facebook | | Pin it! |

MUSSET : LA SOLITUDE ET LE POÈTE

Alfred_de_musset.jpg"Pourquoi mon cœur bat-il si vite ? 
Qu'ai-je donc en moi qui s'agite 
Dont je me sens épouvanté ? 
Ne frappe-t-on pas à ma porte ? 
Pourquoi ma lampe à demi morte 
M'éblouit-elle de clarté ? 
Dieu puissant ! tout mon corps frissonne. 
Qui vient ? qui m'appelle ?
- Personne. 

Je suis seul ; c'est l'heure qui sonne; 
Ô solitude ! ô pauvreté !"

Alfred de Musset, "Le Poète", in La Nuit de Mai (1835)

 

Écrit par Claire et Bruno dans "Autrui, antidote à la solitude ?", =>Saison 6, Compilation de textes, Documents, Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | |  Facebook | | Pin it! |