Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Café philosophique de Montargis - Page 2

  • Satie : La Mort de Socrate

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, Documents, Musique, Vidéos/cinéma/TV, [84] Séance spéciale 10 ans du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Gounelle : Le philosophe qui n'était pas sage

    Ah !, le quotidien.. Comme il est plus aisé de disserter sur les grands principes que de faire face au jour le jour aux soucis qui se mettent en travers de son chemin.. .Mais il avait quand même, au fil des ans, remporté d'infimes victoires sur lui-même, commençant progressivement à lâcher prise sur son image,l'envie d'être reconnu, le besoin d'avoir raison, s'abstenant de réagir sans cesse aux critiques injustifiées ou aux méchancetés des autres, apprenant lentement à tourner la page des regrets, à renoncer à la nostalgie des bonheurs passés, ces sables mouvants de mélancolie dans lesquels il avait souvent eu la complaisance de s'abandonner. Il était même parvenu à se libérer un peu, juste un peu, de l'étreinte des envies, apprenant à jouir davantage de chaque instant de la vie, de ses relations, de son travail, sans rien désirer d'autre que ce qu'il avait déjà...

    Laurent Gounelle, Le philosophe qui n'était pas sage (2008)

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, Compilation de textes, Documents, Livres, [84] Séance spéciale 10 ans du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • 10 ans du café philo

    C’est en octobre 2009 que le café philosophique de Montargis a été créé. À l’initiative de deux passionnés de philosophie, l’idée a été de créée à Montargis, au départ au cœur du quartier du centre commercial de la Chaussée, un café philosophique.

    Drôle d’idée, qui pouvait laisser sceptique autant, d’une part, les réfractaires à cette discipline considérée – à tort – comme inaccessible, et d’autre part, celles et ceux qui pensent que la philosophie ne pouvait être réservée qu’à une élite.

    Cette aventure, qui ne devait durer au départ que quelques mois et quatre ou cinq séances, s’est pourtant installée dans la durée : 10 ans, 11 saisons et près de 85 séances plus tard, le café philo continue sa route. Il est resté fidèle à ses idées du début – proposer des débats ouverts à tous et au monde, et sans jamais de parti-pris –, mais non sans avoir connu plusieurs changements : une équipe d’animateurs élargis, un nouveau lieu de rendez-vous (Le Belman), des cafés philos décentralisés (La médiathèque de Montargis, Les Tanneries, Le Vox), une série d’émission de radios et un site Internet riche et fourni.

    Pour fêter ses 10 ans, le café philo proposera un rendez-vous exceptionnel le vendredi 4 octobre 2019, avec pas mal de surprises à la clé.

    Le débat portera sur cette question : « Un bon philosophe a-t-il toujours raison ? »

    La participation sera, comme d’habitude, libre et gratuite.

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, Vie du site, vie du café philo, [84] Séance spéciale 10 ans du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Séance spéciale 10 ans "Un bon philosophe a-t-il toujours raison ?"

    Affiche Les 10 ans du café philo 2.png

    Le café philosophique de Montargis donne rendez-vous le vendredi 4 octobre 2019 au Belman pour une séance exceptionnelle spéciale 10 ans du Café philo. Il s'agira aussi de la première séance de sa 11ème saison.

    Le débat portera sur cette question : "Un bon philosophe a-t-il toujours raison ?"

    La participation sera libre et gratuite.

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, [84] Séance spéciale 10 ans du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Compte-rendu du débat "Les apparences sont-elles toujours trompeuses?"

    Le café philosophique de Montargis se réunissait le 19 juillet 2019 pour une nouvelle séance, portant sur le sujet "Les apparences sont-elles toujours trompeuses ?" Ce sujet s’inspire d’un lieu commun, une formule "populaire" (les "apparences trompeuses" ; "l’habit ne fait pas le moine"), qu’il s’agit de remettre en question.

    Une courte vidéo publicitaire est diffusée en début de séance : en ce qu’elle thématise des apparences trompeuses et cocasses, cette publicité nous introduit dans le sujet.

    Un premier intervenant affirme que les apparences sont parfois trompeuses, parfois non. Par ailleurs, il souligne le lien entre apparences et perception : l’apparence est d’abord une question de "sens" (la vue, l’ouï, le goût, etc.) ; or nos sens sont imparfaits et variables en fonction des individus. Il faut donc se demander, d’une part, si nos sens sont fiables ; d’autre part, si l’interprétation qu’on donne de nos sensations est correcte. Sachant que cette interprétation est soumise à nos croyances, à nos préjugés, etc. on peut penser que notre façon d’appréhender la réalité est biaisée, voire très peu fiable.

    Un deuxième intervenant rebondit : notre perception du monde est prisonnière de nos dispositifs sensoriels et cérébraux – qui sont foncièrement limités. Nous captons une toute petite partie des ondes lumineuses et sonores, et à partir de cela, nous interprétons le monde. Or cette interprétation ne peut qu’être partielle. Par ailleurs, la science démontre que la réalité est souvent contre-intuitive (c’est-à-dire que le monde "perçu" ne correspond souvent pas à la réalité des choses, comme étant décrite par la science : apparemment, la terre est plate ; apparemment, c’est le Soleil qui tourne autour de la terre, et non vice-versa).

    Un troisième intervenant déplace alors le débat, en s’interrogeant sur les rapports entre "apparence" et "image". L’"apparence" est d’abord l’"image". Or l’image, ce n’est pas la réalité : ce n’est qu’une "partie" de la réalité. Cela ne peut que renvoyer à la théorie de la perception d’Henri Bergson (Le Rire, 1900), selon laquelle le sujet percevant "découpe", par ses sens, des portions de réel. Le fruit d’un tel "découpage" est, donc, une "image". L’intervenant poursuit avec un exemple : lorsqu’on se regarde dans un miroir, on s’aperçoit que notre main droite est devenue notre main gauche. Pourtant, cet être symétrique par rapport à nous (apparence), c’est bien nous-mêmes (réalité) ! Dès lors, comment aller au-delà de l’image ? L’intervenant conclut en disant que les apparences sont toujours trompeuses, puisque essentiellement partielles.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : =>Saison 3, =>Saison. 10, Comptes-rendus des débats, [83] "Les apparences sont-elles toujours trompeuse Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Sans commentaire

    Lien permanent Catégories : Cours, études et pédagogie, Documents, Sans commentaires, Vidéos/cinéma/TV Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Alain : Penser, c'est dire non

    Penser, c’est dire non. Remarquez que le signe du oui est d’un homme qui s’endort ; au contraire le réveil secoue la tête et dit non. Non à quoi ? Au monde, au tyran, au prêcheur ? Ce n’est que l’apparence. En tous ces cas-là, c’est à elle-même que la pensée dit non. Elle rompt l’heureux acquiescement. Elle se sépare d’elle-même. Elle combat contre elle-même. Il n’y a pas au monde d’autre combat. Ce qui fait que le monde me trompe par ses perspectives, ses brouillards, ses chocs détournés, c’est que je consens, c’est que je ne cherche pas autre chose. Et ce qui fait que le tyran est maître de moi, c’est que je respecte au lieu d’examiner. Même une doctrine vraie, elle tombe au faux par cette somnolence. C’est par croire que les hommes sont esclaves. Réfléchir, c’est nier ce que l’on croit. Qui croit ne sait même plus ce qu’il croit. Qui se contente de sa pensée ne pense plus rien.

    Alain, Propos (1951)

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, Compilation de textes, Documents, Livres, [84] Séance spéciale 10 ans du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Spéciale 10 ans du café philo

    Affiche Les 10 ans du café philo.png

    Séance exceptionnelle du café philosophique de Montargis avec ce premier débat de la saison 11. Le 4 octobre 2019, le café philo se réunira au Belman à 19 heures à l'occasion des 10 ans du café philo.

    La participation sera libre et gratuite.

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, [84] Séance spéciale 10 ans du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Merci aux participants de la séance du 19 juillet 2019

    tenor.gifLe café philosophique de Montargis se réunissait  le vendredi 19 juillet 2019 pour la dernière séance de la saison. Le débat portait sur ce sujet : "Les apparences sont-elles toujours trompeuses?"

    Merci aux participants de cette nouvelle séance.

    Le café philo fixe son prochain rendez-vous au Belman le vendredi 4 octobre 2019 à 19 heures pour une séance spéciale : Les 10 ans du café philo.

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 10, =>Saison. 11, [83] "Les apparences sont-elles toujours trompeuse, [84] Séance spéciale 10 ans du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Aristote : L’étonnement comme origine de la réflexion philosophique

    C’est, en effet, l’étonnement qui poussa, comme aujourd’hui, les premiers penseurs aux spéculations philosophiques. Au début, leur étonnement porta sur les difficultés qui se présentaient les premières à l’esprit ; puis, s’avançant ainsi peu à peu, ils étendirent leur exploration à des problèmes plus importants, tels que les phénomènes de la Lune, ceux du Soleil et des Étoiles, enfin la genèse de l’Univers. Or apercevoir une difficulté et s’étonner, c’est reconnaître sa propre ignorance (c’est pourquoi même l’amour des mythes est, en quelque manière amour de la Sagesse, car le mythe est un assemblage de merveilleux). Ainsi donc, si ce fut bien pour échapper à l’ignorance que les premiers philosophes se livrèrent à la philosophie, c’est qu’évidemment ils poursuivaient le savoir en vue de la seule connaissance et non pour une fin utilitaire. Et ce qui s’est passé en réalité en fournit la preuve : presque toutes les nécessités de la vie, et les choses qui intéressent son bien-être et son agrément avaient reçu satisfaction, quand on commença à rechercher une discipline de ce genre. Je conclus que, manifestement, nous n’avons en vue, dans notre recherche, aucun intérêt étranger. Mais, de même que nous appelons libre celui qui est à lui-même sa fin et n’existe pas pour un autre, ainsi cette science est aussi la seule de toutes les sciences qui soit une discipline libérale, puisque seule elle est à elle-même sa propre fin.

    Aristote, Métaphysique (IVe s. av. JC)

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, Compilation de textes, Documents, Livres, [84] Séance spéciale 10 ans du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Toutes nos affiches

    Saison 11

    "Un bon philosophe a-t-il toujours raison?" Séance spéciale les 10 ans du café philo (séance du 4 octobre 2019)

    "Les hommes ont-ils besoin d'être gouvernés?" (séance du 14 juin 2019)

    "Jusqu'où peut-on se mettre à la place des autres?" (séance du 24 mai 2019)

    "Un bon artiste est-il un artiste mort?" (séance du 26 avril 2019)

    "Est-on possesseur de son corps ?" (séance du 22 mars 2019)

    "Le désir n'est-il que le manque ? " (séance du 18 janvier 2019)

    "Peut-on être seul·e au milieu des autres?" (séance du 21 septembre 2018)

    "Obéir ou désobéir ?" (séance du 21 septembre 2018)

    "Va-t-on trop vite ?" (séance du 21 septembre 2018)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : => Saison 1, => Saison 2, =>Saison 3, =>Saison 4, =>Saison 5, =>Saison 6, =>Saison 7, =>Saison 8, =>Saison 9, =>Saison. 10, Toutes nos affiches, Vie du site, vie du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Toutes nos séances

    Saison 11

    [A venir] Débat 86 [Saison 11] - Vendredi 6 décembre 2019 : Séance spéciale, à la médiathèque de Montargis

    [A venir] Débat 85 [Saison 11] - Vendredi 8 novembre 2019, au café Le Belman

    [A venir] Débat 84 [Saison 11] - Vendredi 4 octobre 2019: Séance spéciale Les 10 ans du café philo, au café Le Belman

    Saison 10

    Débat 83 [Saison 10] - Vendredi 19 juillet 2019: "Les apparences sont-elles toujours trompeuses?", au café Le Belman

    Débat 82 [Saison 10] - Vendredi 14 juin 2019: "Les hommes ont-ils besoin d'être gouvernés ?", au café Le Belman

    Débat 81 [Saison 10] - Vendredi 24 mai 2019: "Jusqu'où peut-on se mettre à la place des autres?", au café Le Belman

    Débat 80 [Saison 10] - Vendredi 26 avril 2019: "Un bon artiste est-il un artiste mort?", séance spéciale à la Médiathèque de Montargis

    Débat 79 [Saison 10] - Vendredi 22 mars 2019: "Est-on possesseur de son corps ?", au café Le Belman

    Débat 78 [Saison 10] - Vendredi 18 janvier 2019: "Le désir n'est-il que le manque ?", au café Le Belman

    Débat 77 [Saison 10] - Vendredi 23 novembre 2018: "Peut-on être seul au milieu des autres ?", au café Le Belman

    Débat 76 [Saison 10] - Vendredi 2 novembre 2018: "Obéir ou désobéir ?", Séance exceptionnelle au cinéma Le Vox de Château-Renard

    Débat 75 [Saison 10] - Vendredi 21 septembre 2018: "Va-t-on trop vite ?", au café Le Belman

    Saison 9

    Débat 74 [Saison 9] - Samedi 23 juin 2018 : "La philo sous les arbres", séance spéciale aux Tanneries d'Amilly

    Débat 73 [Saison 9] - Vendredi 22 juin 2018 : "La liberté a-t-elle un prix?", au café Le Belman

    Débat 72 [Saison 9] - Vendredi 18 mai 2018 : "Qu'est-ce qu'être normal ?", au café Le Belman

    Débat 71 [Saison 9] - Vendredi 13 avril 2018, 18 heures : Séance spéciale à la Médiathèque de Montargis

    Débat 70 [Saison 9] - Vendredi 23 mars 2018 : "Tout doit-il être fait par passion?", au café Le Belman

    Débat 69 [Saison 9] - Vendredi 19 janvier 2018 : "La vérité finit-elle toujours par triompher?", au café Le Belman

    Débat 68 [Saison 9] - Vendredi 15 décembre 2017 : "Ma liberté est-elle en danger ?", au café Le Belman (Montargis)

    Débat 67 [Saison 9] - Vendredi 20 octobre 2017 : "La culture serait-elle une meilleure réponse à la violence?", au café Le Belman (Montargis)

    Débat 66 [Saison 9] - Vendredi 22 septembre 2017 : "Les sciences vont-elles trop loin ?", avec la participation de Thierry Berlanda

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : => Saison 1, => Saison 2, =>Saison 3, =>Saison 4, =>Saison 5, =>Saison 6, =>Saison 7, =>Saison 8, =>Saison 9, =>Toutes les séances en un clic, Vie du site, vie du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Les apparences sont-elles toujours trompeuses?

    Le café philosophique de Montargis proposera la dernière séance de la saison le vendredi 19 juillet 2019 au café Le Belman. Le débat portera sur la question "Les apparences sont-elles toujours trompeuses ?"

    C’est surtout grâce aux apparences, à la façon par laquelle une chose, une personne, un événement se présentent immédiatement à nous et à nos sens, que nous appréhendons le monde. Ainsi semblent-elles jouer un rôle essentiel dans nos connaissances. Pourtant, les apparences peuvent aussi nous induire en erreur et nous tromper : à première vue, c’est plutôt le Soleil qui tourne autour de la terre. De même, ma première impression sur une personne n’est pas toujours la bonne. Dès lors, en quoi notre perception du monde est-elle prisonnière de ces apparences ? Est-ce que l’apparence nous trompe toujours ? Devons-nous toujours nous en méfier ? Doit-on tenir pour vraie l’allégorie de la caverne de Platon, selon laquelle le monde ne serait constitué que d’apparences illusoires, à distinguer de la vraie nature des choses ? Notre perception peut-elle, malgré tout, nous permettre d’accéder à la vérité ?

    Ce seront autant de points et de questions qui pourront être débattus lors de cette séance du café philosophique de Montargis, le 19 juillet 2019 à 19 heures, au Belman. La participation sera libre et gratuite.

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 10, [83] "Les apparences sont-elles toujours trompeuse Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Ne jugez pas trop vite !

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 10, Documents, Publicités, Vidéos/cinéma/TV, [83] "Les apparences sont-elles toujours trompeuse Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Descartes : Le morceau de cire

    Commençons par la considération des choses les plus communes, et que nous croyons comprendre le plus distinctement, à savoir les corps que nous touchons et que nous voyons. Je n'entends pas parler des corps en général, car ces notions générales sont d'ordinaire plus confuses, mais de quelqu'un en particulier.

    Prenons pour exemple ce morceau de cire : il vient tout fraîchement d'être tiré de la ruche, il n'a pas encore perdu la douceur du miel qu'il contenait, il retient encore quelque chose de l'odeur des fleurs dont il a été recueilli ; sa couleur, sa figure, sa grandeur sont apparentes ; il est dur, il est froid, il est maniable, et si vous frappez dessus, il rendra quelque son. Enfin toutes les choses qui peuvent distinctement faire connaître un corps se rencontrent en celui-ci.

    Mais voici que pendant que je parle, on l'approche du feu : ce qui y restait de saveur s'exhale, l'odeur s'évapore, sa couleur se change, sa figure se perd, sa grandeur augmente, il devient liquide, il s'échauffe, à peine peut-on le manier, et quoique l'on frappe dessus, il ne rendra plus aucun son.

    La même cire demeure-t-elle encore après ce changement ? Il faut avouer qu'elle demeure ; personne n'en doute, personne ne juge autrement. Qu'est-ce donc que l'on connaissait en ce morceau de cire avec tant de distinction ? Certes ce ne peut être rien de tout ce que j'y ai remarqué par l'entremise des sens, puisque toutes les choses qui tombaient sous le goût, sous l'odorat, sous la vue, sous l'attouchement et sous l'ouïe, se trouvent changées, et que cependant la même cire demeure. Peut-être était-ce ce que je pense maintenant, à savoir que cette cire n'était pas, ni cette douceur du miel, ni cette agréable odeur des fleurs, ni cette blancheur, ni cette figure, ni ce son ; mais seulement un corps qui un peu auparavant me paraissait sensible sous ces formes, et qui maintenant se fait sentir sous d'autres. Mais qu'est-ce, précisément parlant, que j'imagine lorsque je le conçois en cette sorte ? Considérons-le attentivement, et, retranchant toutes les choses qui n'appartiennent point à la cire, voyons ce qui reste. Certes il ne demeure rien que quelque chose d'étendu, de flexible et de muable.

    Or qu'est-ce que cela : flexible et muable ? N'est-ce pas que j'imagine que cette cire étant ronde est capable de devenir carrée, et de passer du carré en une figure triangulaire ? Non certes, ce n'est pas cela, puisque je la conçois capable de recevoir une infinité de semblables changements, et je ne saurais néanmoins parcourir cette infinité par mon imagination, et par conséquent cette conception que j'ai de la cire ne s'accomplit pas par la faculté d'imaginer. Qu'est-ce maintenant que cette extension ? N'est-elle pas aussi inconnue ? Car elle devient plus grande quand la cire se fond, plus grande quand elle bout, et plus grande encore quand la chaleur augmente ; et je ne concevrais pas clairement et selon la vérité ce que c'est que de la cire, si je ne pensais que même ce morceau que nous considérons est capable de recevoir plus de variétés selon l'extension que je n'en ai jamais imaginé. Il faut donc demeurer d'accord que je ne saurais pas même comprendre par l'imagination ce que c'est que ce morceau de cire, et qu'il n'y a que mon entendement seul qui le comprenne. Je dis ce morceau de cire en particulier : car pour la cire en général, il est encore plus évident. Mais quel est ce morceau de cire qui ne peut être compris que par l'entendement ou par l'esprit ? Certes c'est le même que je vois, que je touche, que j'imagine, et enfin, c'est le même que j'ai toujours cru que c'était au commencement.

    Or ce qui est ici grandement à remarquer, c'est que sa perception n'est point une vision, ni un attouchement, ni une imagination, et ne l'a jamais été quoiqu'il le semblât ainsi auparavant, mais seulement une inspection de l'esprit, laquelle peut être imparfaite et confuse, comme elle était auparavant, ou bien claire et distincte, comme elle est à présent, selon que mon attention se porte plus ou moins aux choses qui sont en elle, et dont elle est composée.

    René Descartes, Méditations métaphysiques (1641)

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 10, Compilation de textes, Documents, Livres, [83] "Les apparences sont-elles toujours trompeuse Imprimer 0 commentaire Pin it!