Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

[82] "Les hommes ont-ils besoin d'être gouvernés?"

  • Bilan de la saison 10 en attendant la saison 11

    Pour la saison 10 du café philo, 9 séances ont été proposées, "Va-t-on trop vite?", "Obéir ou désobéir?", "Peut-on être seul•e au milieu des autres?", "Le désir n'est-il que le manque?", "Est-on possesseur de son corps?", "Un bon artiste est-il un artiste mort ?", "Peut-on se mettre à la place des autres?", "Les hommes ont-ils besoin d'être gouvernés?" et "Les apparences sont-elles toujours trompeuse ?"

    Ces séances ont réuni en moyenne une quarantaine de personnes, des participants qui sont pour beaucoup dans la pérennité de l'animation philosophique de Montargis.

    Durant cette saison, deux séances exceptionnelles ont eu lieu, des séances décentralisées : la première au Vox de Château-Renard, pour la première fois ("Obéir ou désobéir?") et la seconde à la Médiathèque de Montargis qui nous accueillait pour la deuxième année consécutive ("Un bon artiste est-il un artiste mort ?").

    En attendant la saison 11 qui commencera le 4 octobre avec une séance spéciale 11e anniversaire ("Un bon philosophe a-t-il toujours raison?"), nous vous souhaitons de bonnes vacances.

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 10, =>Saison. 11, [75] "Va-t-on trop vite?", [76] "Obéir ou désobéir?", [77] "Peut-on être seul·e au milieu des autres?, [78] "Le désir n'est-il que le manque?", [79] "Est-on possesseur de son corps?", [80] "Un bon artiste est-il un artiste mort ?", [81] "Se mettre à la place des autres?", [82] "Les hommes ont-ils besoin d'être gouvernés?", [83] "Les apparences sont-elles toujours trompeuse Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Compte-rendu du débat: "Les hommes ont-ils besoin d’être gouvernés?"

    Le café philosophique de Montargis se réunissait le 14 juin 2019 pour un débat portant sur le sujet : "Les hommes ont-ils besoin d’être gouvernés ?" La soirée commence par la diffusion d’un extrait du Seigneur des Anneaux ("Un anneau pour les gouverner tous").

    Un premier participant s’arrête sur quelques termes de ce sujet, a priori "sans objet" pour lui. Le terme "d’hommes", pour lui, est une traduction sujette à caution puisque les Anglais parlent de "human beings". Du reste, pourquoi ne pas parler aussi de "femmes", relate un animateur, en écho aux réactions qu’il a pu entendre. La question de l’espèce homo sapiens, qui a une dimension dans le temps et l’espace, laisse apparaître, dit ce premier intervenant, que l’homme a produit des systèmes sans gouvernement. Ou plutôt des êtres humains avec des modèles imparfaits. Que signifie gouverner ? Ne confond-on pas gouvernance et gouvernement ? La gestion ne l’est pas tout autant. Que signifie le gouvernement ? Est-il question de gouvernance étatique, de pouvoir ou d’autorité ? L’autorité peut aussi qualifier cette autorité qu’un homme de savoir peut avoir et qui peut m’être utile.
    Derrière ce sujet, il y a en effet, dit un animateur, la distinction entre gouverner et gérer, entre gouvernement et gouvernance. Étant donné que dans l’histoire il y a eu des communautés humaines qui ont semblé être sans gouvernement, la question interroge : ces communautés ne semblent pas vouées à disparaître ou à retourner dans un mode d’existence soumis à un certain gouvernement. N’y aurait-il besoin que ces communautés aient besoin d’une forme de gouvernement, après un passage accidentel et temporaire sans gouvernement. La question du débat de ce soir, assez classique philosophiquement, est en réalité intéressante car pleine de présupposés et de possibilités de discussions.

    Une participante parle de ce terme de besoin et de la forme passive du verbe gouverner ("être gouverné"), ce qui présuppose une forme de soumission (que notamment les femmes, ajoute-t-elle, ne veulent surtout plus !). Qu’en est-il du besoin ? Parle-t-on d’un besoin naturel ? 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 10, Comptes-rendus des débats, [82] "Les hommes ont-ils besoin d'être gouvernés?" Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Les hommes ont-ils besoin d'être gouvernés

    Affiche Les hommes ont ils besoin d'être gouvernés.png

    Le café philosophique de Montargis proposera son avant-dernière séance de la saison le vendredi 14 juin 2019 au café Le Belman. Le débat portera sur cette question : "Les hommes ont-ils besoin d’être gouvernés?"

    La participation sera libre et gratuite.

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 10, [82] "Les hommes ont-ils besoin d'être gouvernés?" Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Les hommes ont-ils besoin d’être gouvernés?

    Le café philosophique de Montargis proposera sa dernière séance de sa dixième saison le vendredi 14 juin 2019 au café Le Belman. Le débat portera sur cette question : "Les hommes ont-ils besoin d’être gouvernés ?"

    Un sujet tel que celui-ci interrogera les participants du café philo sur la nature même de nos sociétés. Il semblerait que la présence d’un État au-dessus des hommes soit une garantie nécessaire, quoique pas suffisante, pour une concorde civile. Mais le terme de besoin va-t-il de soi ? S’agit-il d’un besoin naturel ou d’une nécessité culturelle ? En quoi un gouvernement serait-il nécessaire pour des hommes doués de raison ? Ne serait-il pas un frein, au contraire, à leur propre liberté ? Admettre ce besoin d’être gouverné n’est-ce pas donner trop de place et de crédit à une puissance souveraine ?

    Ce seront autant de points et de questions qui pourront être débattus lors de cette séance du café philosophique de Montargis, le 14 juin 2019, à 19 heures au Belman.

    La participation sera libre et gratuite.

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 10, [82] "Les hommes ont-ils besoin d'être gouvernés?" Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Compte-rendu du débat: "Jusqu'où peut-on se mettre à la place des autres?"

    Le vendredi 24 mai 2019, le café philosophique de Montargis se réunissait pour discuter autour de cette question: "Jusqu’où peut-on se mettre à la place des autres ?"

    Pour commencer le sujet, une vidéo qui nous met à la place d'une personne schizophrène grâce à l’intelligence artificielle est projetée. Elle illustre un moyen de se mettre à la place d’autrui.

    Une première personne considère qu’il est impossible de se mettre à la place des autres, ne serait-ce que parce que nous ne traversons pas les mêmes étapes de la vie, les mêmes épreuves.

    Par rapport à la question, quelque part il y a un début de réponse : "Jusqu’où peut-on se mettre à la place des autres ?" augure que l’on peut en partie le faire. Cela sous-entendrait, dit une participante qu’il y aurait une limite au-delà de laquelle on ne peut accéder à la compréhension totale d’autrui. Or, il y a aujourd’hui un "outil merveilleux", l’empathie, qui, si on en est doté, peut permettre de se rapprocher de l’autre pour pouvoir l’aider par exemple dans sa souffrance. On ne peut certes pas mesurer la souffrance, mais on peut écouter un parcours et cheminer avec autrui.

    Les mots nous servent à communiquer mais ils peuvent constituer un obstacle entre la réalité et nous. Savoir comment l’autre va recevoir mon message reste un mystère. : cette compréhension reste donc limitée ("Ce dont on ne peut parler, il faut le taire" écrivait Ludwig Wittgenstein).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 10, Comptes-rendus des débats, [81] "Se mettre à la place des autres?", [82] "Les hommes ont-ils besoin d'être gouvernés?" Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Merci aux participants de la séance du 24 mai 2019 (avec une grande première dans l'histoire du café philo)

    Le café philosophique de Montargis se réunissait le vendredi 24 mai 2019 pour un débat qui portait sur ce sujet : "Jusqu'où peut-on se mettre à la place des autres?"

    Un grand merci aux participants de ce nouveau rendez-vous qui avait lieu au Belman.

    En fin de séance, le vote du sujet de la séance suivante a connu une grande première : pour la première fois en dix ans, les animateurs ont dû procéder à un second tour de vote puisque deux sujets sont arrivés à égalité : "Les hommes ont-ils besoin d'être gouvernés?" et "Peut-on faire le bonheur des autres malgré eux?".

    Ce sera le sujet "Les hommes ont-ils besoin d'être gouvernés?" Le prochain rendez-vous du café philo aura lieu au Belman le vendredi 14 juin mai 2019 à 19 heures.

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 10, [81] "Se mettre à la place des autres?", [82] "Les hommes ont-ils besoin d'être gouvernés?" Imprimer 0 commentaire Pin it!

“Il n’est pas d’hommes qu’on juge moins propres à gouverner l’État, que les théoriciens, c’est-à-dire les philosophes” [Spinoza]