Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vervish

  • Gilles Vervisch : Peut-on réussir sans effort ni aucun talent

    Le geek suprême, Steve Jobs l'a écrit : " Je suis convaincu que la moitié qui sépare les entrepreneurs qui réussissent de ceux qui échouent est purement la persévérance. " Une manière de dire que la réussite serait une question de volonté : quand on veut, on peut ! Les gens qui réussissent le doivent à leur travail et à leurs efforts, et les gens qui échouent considérés comme des ratés, n'auraient tout simplement aucune volonté. Dans la vie, tout ne serait donc qu'une affaire de mérite personnel.

    Dans ce texte vivifiant, Gilles Vervisch décortique la croyance dans le mérite omniprésente à notre époque. Certes, elle peut s'avérer être un moteur pour entreprendre. La " méritocratie " assurant une égalité des chances pour permettre aux plus méritants de s'en sortir semble tout à fait juste.

    Mais cette croyance dans le mérite n'est-elle pas aussi illusoire que dangereuse ? Qu'est-ce que réussir sa vie ? Une vie réussie est-elle forcément celle d'un startuppeur ? Est-il bien vrai que la vie ne nous offre que ce que nous méritons ?
    En définitive, la croyance dans le mérite permet surtout de culpabiliser " ceux qui ne sont rien ", et de tranquilliser ceux qui ont réussi, souvent privilégiés, convaincus qu'ils n'ont de compte à personne.

    Un essai décapant et facétieux, à rebours des poncifs de la pensée dominante sur la méritocratie.

    Gilles Vervisch, Peut-on réussir sans effort ni aucun talent ?, éd. Le Passeur, 2019

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, Documents, Textes et livres, [90] "Peut-on réussir sans aucun effort ni talent" Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Vervisch : Les mirages du mérite

    Il y a encore un mème qui traîne sur les réseaux sociaux : le dessin d'une bande d'animaux alignés devant le bureau d'un professeur qui leur dit : « Pour une juste sélection, tout le monde doit passer le même examen : vous allez devoir grimper à cet arbre. » Sauf que les animaux sont bien différents les uns des autres : il y a un petit oiseau, un singe, un manchot, un éléphant, un poisson rouge, un phoque et un chien. Et bien sûr, l'«examen » n'est pas du tout équitable, justement parce qu'il est le même pour tous ces animaux ( et dans le fond, seul le singe a des chances de réussir, conformément à ses aptitudes naturelles qu'il a reçues dès la naissance, sans a
    voir à travailler).

    Ce dessin illustre bien l'illusion de la méritocratie républicaine consistant à sélectionner les individus par des examens et concours qui sont les mêmes pour tout le monde, alors que les gens sont tous différents. En général, ce dessin est accompagné d'une citation attribuée à Albert Einstein :« Tout le monde est un génie, mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu'il est stupide. »

    Comme d'habitude avec ce genre de citation, il est difficile de savoir si Einstein en est bien l'auteur. Certains croient pouvoir la tirer de son livre « Comment je vois le monde ». Personnellement, je n'en ai retrouvé aucune trace. Ce qui est sûr, c'est que la vie même d'Einstein semble correspondre à cette petite leçon de vie.

    Gilles Vervisch, Peut-on réussir sans effort ni aucun talent ? (2019)

    Photo : Gimmeges - Pexels

    Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, Documents, Textes et livres, [90] "Peut-on réussir sans aucun effort ni talent" Imprimer 4 commentaires Pin it!

"Le talent, c'est le tireur qui atteint un but que les autres ne peuvent toucher ; le génie, c'est celui qui atteint un but que les autres ne peuvent même pas voir" [Arthur Schopenhauer]