Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

=>Saison 4 - Page 4

  • SALINGER : "CET ÉCHEC VERS LEQUEL TU COURS, C’EST UN GENRE D’ÉCHEC PARTICULIER, ET HORRIBLE"

    lattrape-coeurs-jd-salinger-L-62Oa9z.jpeg"Cet échec vers lequel tu cours, c’est un genre d’échec particulier, et horrible. L’homme qui tombe, rien ne lui permet de sentir qu’il touche le fond. Il tombe et il ne cesse pas de tomber. C’est ce qui arrive aux hommes qui, à un moment ou à un autre durant leur vie, étaient à la recherche de quelque chose que leur environnement ne pouvait leur procurer. Du moins voila ce qu’ils pensaient. Alors ils ont abandonné leurs recherches. Avant même d’avoir vraiment commencé. Tu me suis ?… Voila ce que Wilhelm Steket a dit : "l’homme qui manque de maturité veut mourir noblement pour une cause. L’homme qui a atteint la maturité veut vivre humblement pour une cause." Je pense qu’un de ces jours il va falloir que tu découvres où tu veux aller. Et alors, tu devras prendre cette direction. Immédiatement. Tu ne peux pas te permettre de perdre une minute. Pas toi… Entre autres choses, tu découvriras que tu n’est pas le premier à être perturbé et même dégoûté par le comportement de l’être humain… Tu n’es pas le seul, et de le savoir cela t’excitera, te stimulera."

    JD Salinger, L'Attrape-coeurs (1952)


    Lien permanent Catégories : =>Saison 4, Compilation de textes, Documents, Livres, [34] "Qu'est-ce qu'une vie réussie?" Imprimer
  • SANS COMMENTAIRE

    clé bonheur.jpg

    Lien permanent Catégories : =>Saison 4, Documents, Peintures/Photos/BD, Philo-galerie, Sans commentaires, [34] "Qu'est-ce qu'une vie réussie?" Imprimer
  • ARISTOTE : "LES HOMMES PARAISSENT CONCEVOIR LE BIEN ET LE BONHEUR D’APRÈS LA VIE QU’ILS MÈNENT"

    "Les hommes − il ne faut pas s’en étonner − paraissent concevoir le bien et le bonheur d’après la vie qu’ils mènent. La foule et les gens les plus grossiers disent que c’est le plaisir. Voilà pourquoi ils ont une préférence pour la vie de jouissance.

    P1070330_Louvre_Aristote_Ma80bis_rwk.JPGEn fait, il y a trois principaux types : celle dont nous venons de parler, la vie politique et, en troisième lieu, la vie contemplative. − La foule se montre véritablement d’une bassesse d’esclave en choisissant pour une vie bestiale, mais elle trouve son excuse dans le fait que beaucoup de ceux qui appartiennent à la classe dirigeante ont les mêmes goûts qu’un Sardanapale. − Les gens cultivés et ceux qui aiment la vie active préfèrent l’honneur qui est, à tout prendre, la fin de la vie politique. Mais l’honneur apparaît comme une chose trop superficielle pour être l’objet cherché, car, de l’avis général, il dépend plutôt de ceux qui honorent que de celui qui est honoré. Or, nous savons d’instinct que le bien est quelque chose de personnel à chacun et qu’on peut difficilement nous ravir. Il semble bien d’ailleurs que l’on poursuit l’honneur en vue seulement de se persuader de son propre mérite. En tout cas, on cherche à être honoré par les hommes sensés et auprès de ceux dont on est connu, et on veut l’être pour son excellence. Dans ces conditions, c’est clair que, tout au moins aux yeux de ceux qui agissent de cette façon, la vertu l’emporte sur l’honneur. Peut-être pourrait-on aussi supposer que c’est la vertu plutôt que l’honneur qui est la fin de la vie politique. Mais la vertu apparaît bien, elle aussi, insuffisante ; car il peut arriver, semble-t-il, que tout en possédant la vertu on passe sa vie entière à dormir ou à ne rien faire, voire à supporter les plus grands maux et les pires infortunes. Or, nul ne saurait déclarer heureux l’homme qui vit ainsi, à moins de vouloir maintenir à tout prix une thèse. Mais nous avons assez dit à ce sujet (il a été suffisamment traité, même dans les discussions courantes).

    Le troisième genre de vie, c’est la vie contemplative, dont nous entreprendrons l’examen par la suite.

    Quant à la vie de l’homme d’affaires, c’est une vie de contrainte, et la richesse n’est évidemment pas le bien que nous cherchons : c’est seulement une chose utile, un moyen en vue d’une autre chose. Par conséquent, il vaudrait encore mieux prendre pour fins celles dont nous avons parlé précédemment, puisqu’elles sont aimées pour elles-mêmes. Mais il est évident que ce ne sont pas non plus ces fins-là, en dépit de nombreux arguments qu’on a répandus en leur faveur."

    Aristote, Ethique à Nicomaque, III (IVe siècle av. JC)

    Lien permanent Catégories : =>Saison 4, Compilation de textes, Documents, Livres, [34] "Qu'est-ce qu'une vie réussie?" Imprimer
  • UN ARTICLE SUR LE CAFE PHILO

    Retrouvez, en cliquant sur l'image ci-dessous, un article sur le café philosophique de Montargis.

    Merci au site de Villanimation.

    capture écran.png

    Lien permanent Catégories : =>Saison 4, Sites Internet, [33] "Manipulation dans le couple..." Imprimer
  • CATHERINE ARMESSEN : "LA MARIONNETTE"

    ca.jpgCatherine Armessen, médecin et romancière, traite dans ce roman noir d'un sujet de société de plus en plus mis sous les feux de l'actualité : la manipulation dans le couple. Il faut préciser que l'auteur avait déjà traité de la manipulation - au sein d'une secte cette fois - dans un de ses précédents livres, Manipulation (pour en savoir plus, c'est ici). Camille, le personnage principal, tombe amoureuse, au début du roman, d'Alexandre, un gyncéologue réputé et au charme ravageur. La romance idyllique devient cependant un véritable enfer pour la jeune femme au caractère pourtant bien trempé. Ecrasée par un homme sûr de lui et manipulateur, un pervers usant tour à tour de la séduction, de l'humilation et de la violence, Camille se voit perdre son libre-arbitre et sa confiance. Elle se retrouve isolée dans un enfer qu'elle va finalement chercher à fuir grâce à l'aide de quelques personnes de son entourage. Ce roman noir passionnant se lit d'une traite et vaut sans doute beaucoup de documentaires et d'essais sur la manipulation tant les rouages de cette perversité sont décrits avec précision et subtilité.      

    Catherine Armessen, La Marionnette, éd. Feuillage, 298 pages

     
    Lien permanent Catégories : =>Saison 4, Documents, Le bouquin du mois, Livres, [33] "Manipulation dans le couple..." Imprimer
  • SANS COMMENTAIRE

    Lien externe


    Lien permanent Catégories : =>Saison 4, Documents, Sans commentaires, Vidéos/cinéma/TV, [34] "Qu'est-ce qu'une vie réussie?" Imprimer
  • "L'OEUVRE" DE ZOLA : "J'AI RATÉ MA VIE..."

    déjeuner sur l'herbe.jpg"Une flamme ralluma les yeux éteints de Dubuche.

    “Oh ! mes parents, ils sont heureux. Je leur ai acheté une petite maison, où ils mangent la rente que j'ai fait mettre au contrat... N'est-ce pas ? maman avait assez avancé pour mon instruction, il fallait bien tout rendre, comme je l'avais promis... Ça, je peux le dire, mes parents n'ont pas de reproches à m'adresser.”

    On était arrivé à la grille, on stationna quelques minutes.

    Enfin, il serra de son air brisé les mains de ses vieux camarades ; puis, gardant un instant celle de Claude, il conclut, dans une simple constatation, où il n'y avait même pas de colère :

    “Adieu, tâche de t'en sortir... Moi, j'ai raté ma vie.” Et ils le virent s'en retourner, poussant Alice, soutenant les pas déjà trébuchants de Gaston, lui-même avec le dos voûté et la marche lourde d'un vieillard."

    Emile Zola, L'Oeuvre (1886)

     

    Lien permanent Catégories : =>Saison 4, Compilation de textes, Documents, Livres, [34] "Qu'est-ce qu'une vie réussie?" Imprimer
  • LA VALISE PHILOSOPHIQUE DU MOIS : "QU'EST-CE QU'UNE VIE RÉUSSIE ?"

    3271480587.jpgLe prochain café philosophique de Montargis (qui sera aussi le dernier de cette saison 4) aura lieu le vendredi  28 juin 2013 à 19H à la Brasserie du cenre commercial de la Chaussée.

    Il aura pour sujet : "Qu'est-ce qu'une vie réussie ?

    La  Valise philosophique du mois (colonne de droite) présente des documents (textes, vidéos, musiques, etc.) portant sur ce prochain débat. 


    Lien permanent Catégories : =>Saison 4, Documents, La valise philosophique, Vie du site, vie du café philo, [34] "Qu'est-ce qu'une vie réussie?" Imprimer
  • ÉPICTÈTE : "MANUEL"

    "I. De toutes les choses du monde, les unes dépendent de nous, les autres n'en dépendent pas. Celles qui en dépendent sont nos opinions, nos mouvements, nos désirs, nos inclinations, nos aversions ; en un mot, toutes nos actions. 

    Épictète.jpgII. Celles qui ne dépendent point de nous sont le corps, les biens, la réputation, les dignités ; en un mot, toutes les choses qui ne sont pas du nombre de nos actions. 

    III. Les choses qui dépendent de nous sont libres par leur nature, rien ne peut ni les arrêter, ni leur faire obstacle ; celles qui n'en dépendent pas sont faibles, esclaves, dépendantes, sujettes à mille obstacles et à mille inconvénients, et entièrement étrangères. 

    IV. Souviens-toi donc que, si tu crois libres les choses qui de leur nature sont esclaves, et propres à toi celles qui dépendent d'autrui, tu rencontreras à chaque pas des obstacles, tu seras affligé, troublé, et tu te plaindras des dieux et des hommes. Au lieu que si tu crois tien ce qui t'appartient en propre, et étranger ce qui est à autrui, jamais personne ne te forcera à faire ce que tu ne veux point, ni ne t'empêchera de faire ce que tu veux ; tu ne te plaindras de personne ; tu n'accuseras personne ; tu ne feras rien, pas même la plus petite chose, malgré toi ; personne ne te fera aucun mal, et tu n'auras point d'ennemi, car il ne t'arrivera rien de nuisible. 

    V. Aspirant donc à de si grands biens, souviens-toi que tu ne dois pas travailler médiocrement pour les acquérir, et que, en ce qui concerne les choses extérieures, tu dois entièrement renoncer aux unes, et remettre les autres à un autre temps. Car si tu cherches à les accorder ensemble, et que tu poursuives et ces véritables biens et les richesses et les dignités, peut-être n'obtiendras-tu même pas ces dernières, pour avoir désiré les autres ; mais certainement tu manqueras d'acquérir les biens qui peuvent seuls faire ta liberté et ton bonheur." 

    Épictète, Manuel (Ier siècle ap. JC)

     

    Lien permanent Catégories : =>Saison 4, [34] "Qu'est-ce qu'une vie réussie?" Imprimer
  • UN MOT DE CATHERINE ARMESSEN APRÈS SON INTERVENTION DU 7 JUIN 2013

    armessen"Chers participants,

    Un grand merci pour la qualité et la spontanéité des échanges que j'ai pu avoir avec vous. Je garderai un excellent souvenir de cette rencontre qui m'a personnellement apporté beaucoup. l a discussion est toujours constructive. Écouter le point de vue des autres permet d'éviter le piège  de la pensée solitaire forcément réductrice.

    Au plaisir de vous rencontrer de nouveau autour d'un autre thème."

    Catherine Armessen

    Lien permanent Catégories : =>Saison 4, [33] "Manipulation dans le couple..." Imprimer
  • HANNAH ARENDT : QUOI QUE NOUS FASSIONS NOUS SOMMES CENSÉS LE FAIRE POUR "GAGNER NOTRE VIE"...

    arendt"Quoi que nous fassions nous sommes censés le faire pour "gagner notre vie" ; tel est le verdict de la société, et le nombre des gens, des professionnels en particulier, qui pourraient protester a diminué très rapidement. La seule exception que consente la société concerne l'artiste qui, à strictement parler, est le dernier "ouvrier" dans une société du travail. La même tendance à rabaisser toutes les activités sérieuses au statut du gagne pain se manifeste dans les plus récentes théories du travail, qui, presque unanimement, définissent le travail comme le contraire du jeu. En conséquence, toutes les activités sérieuses, quels qu'en soient les résultats, reçoivent le nom de travail et toute activité qui n'est nécessaire ni à la vie de l'individu ni au processus vital de la société est rangée parmi les amusements. Dans ces théories qui, en répercutant au niveau théorique l'opinion courante d'une société de travail, la durcissent et la conduisent à ses extrêmes, il ne reste même plus l' "oeuvre" de l'artiste : elle se dissout dans le jeu, elle perd son sens pour le monde. On a le sentiment que l'amusement de l'artiste remplit la même fonction dans le processus vital de travail de la société que le tennis ou les passe temps dans la vie de l'individu. [...] Au point de vue du "gagne-pain" toute activité qui n'est pas liée au travail devient un "passe temps"."

    Hannah Arendt, La condition de l'Homme moderne (1961)

     

    Lien permanent Catégories : =>Saison 4, Compilation de textes, Documents, Livres, [34] "Qu'est-ce qu'une vie réussie?" Imprimer
  • HEGEL : LA PHILOSOPHIE EST-ELLE UN LUXE ?

    hegel"C'est ainsi que l'aspect historique de la philosophie est nécessairement lié a l'histoire politique; car, pour que l'on cultive la philosophie, il faut qu'un peuple ait atteint un certain degré de formation intellectuelle; il faut être assuré contre le besoin, l'angoisse du désir a dû disparaître, le simple intérêt pour les choses finies a dû s'user à la peine et la conscience avoir progressé jusqu'au point de prendre l'intérêt aux généralités.

    La philosophie est une manière libre d'agir (d'où le besoin de la philosophie). A cet égard on peut la considérer comme du luxe, car le luxe satisfait ce qui n'est pas dans la dépendance immédiate de la nécessité, ainsi on peut évidemment s'en passer; cependant il importe de savoir ce que l'on appelle nécessaire. Au point de vue de l'esprit qui pense, il faut regarder la philosophie pour ce qu'il y a de plus nécessaire."

    Hegel


    Lien permanent Catégories : =>Saison 4, Compilation de textes, Documents, Livres, [34] "Qu'est-ce qu'une vie réussie?" Imprimer
  • ORSON WELLES : "CITIZEN KANE"

     Lien externe


    Lien permanent Catégories : =>Saison 4, Documents, Vidéos/cinéma/TV, [34] "Qu'est-ce qu'une vie réussie?" Imprimer
  • PIERRE AUTIN-GRENIER : "TOUTE UNE VIE BIEN RATÉE"

    toute-une-vie-bien-ratee-88584-250-400.jpg"À quoi bon ma vie immobile dans ce trou noir, je me dis, quand partout alentour s'agitent des ingénieurs en aéronautique, parcourent en tous sens la planète Messieurs les Administrateurs des Îles Éparses et que des experts assermentés près les tribunaux expertisent tandis qu'ailleurs attaquent formidablement des banques des bandits prodigieux ? Vrai, comment ne pas se demander ce que l'on est venu faire là au milieu et d'où nous vient cette audace de respirer le même air qu'eux ?

    Il est déjà fort tard dans la nuit quand, sous le couvercle de ma boîte de camembert, je parviens à réduire tous ces gens importants en bouillie et ramener leurs prétentions au niveau des miennes ; alors, adieu plomberie existentielle ! je glisse enfin vers le sommeil, tel un lézard sous la lune, lentement avançant sur ses petites pattes à la recherche de trèfles à quatre feuilles dans le gravier des cimetières."

    Pierre Autin-Grenier, Toute une Vie bien ratée (1997)


    Lien permanent Catégories : =>Saison 4, [34] "Qu'est-ce qu'une vie réussie?" Imprimer