Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Hugo : Faire rire, c'est faire oublier

    3111464855_1_3_IW8QEnUv.jpg"Quelle folie que d'être heureux comme on rêve ! Il lui venait des idées. L'absurde lui traversait le cerveau. Parce qu'il avait autrefois secouru un enfant, il sentait des velléités de secourir le monde. Des nuages de rêverie lui obscurcissaient parfois sa propre réalité ; il perdait le sentiment de la proportion jusqu'à se dire : que pourrait-on faire pour ce pauvre peuple ? Quelquefois son absorption était telle qu'il le disait tout haut. Alors Ursus haussait les épaules et le regardait fixement. Et Guynplaine continuait de rêver : "Oh ! si j'étais puissant comme je viendrais en aide aux malheureux ! Mais que suis-je ? Un atome. Que puis-je ? rien.
    Il se trompait. Il pouvait beaucoup pour les malheureux. Il les faisait rire. Et nous l'avons dit, faire rire, c'est faire oublier. Quel bienfaiteur sur la terre qu'un distributeur d'oubli !"

    Victor Hugo, L'Homme qui rit (1869)

    Lien permanent Catégories : "Peut-on rire de tout?", =>Saison 7, Compilation de textes, Documents, Livres Imprimer
  • Parlons sérieux, parlons rire (la suite ?)

    anne-bancroft1.jpgLe café philosophique de Montargis prévu le 1er avril 2016 portera sur cette question "Peut-on rire de tout ?"

    Notez que l'animation de la Chaussée avait par le passé traité du thème du rire. Il s'agissait d'un débat organisé le 1er avril 2011 (un 1er avril encore...) et qui s'intitulait : "Parlons sérieux, parlons rire" (saison 2). 

     

    Lien permanent Catégories : "1er avril : Parlons sérieux, parlons rire", "Peut-on rire de tout?", => Saison 2, =>Saison 7 Imprimer
  • Badinter : Fausse route

    badinterDans Fausse Route, c'est un bilan lucide et sévère de 60 ans de féminisme et de combats pour le droit des femmes que propose Elisabeth Badinter.

    L'intellectuelle, qui ne cache pas son admiration pour Simone de Beauvoir et son combat d'avant-garde pour l' émancipation féminine (Le Deuxième Sexe, en 1949), brosse un tableau sombre de la condition des femmes au début du XXIe siècle.

    Malgré la fin du patriarcat et l'éclatement des archétypes – quoique cela soit à relativiser – la route pour l'égalité des femmes semble avoir fait fausse route. Elisabeth Badinter trace les contours de ce qu'est aujourd'hui la condition des femmes : des courants féministes engagés (soulignons que ce livre a été écrit avant l'apparition des Femen), un nouvel ordre moral en train de s'imposer, la vision manichéenne des relations hommes/femmes de certaines intellectuelles, la domination masculine (incontestable lorsqu'il est question de pouvoir politique et économique) et son corollaire la violence masculine (mais quid de la violence féminine, s'interroge l'auteur?), la victimisation générale de la société (conceptualisée par Pascal Bruckner), le questionnement sur la sexualité et sur ses nouveaux modèles ou la crise économique touchant plus les femmes que les hommes.

    Au final, la lutte pour l'égalité homme et femme reste semée d'embûches, malgré la vitalité de certains courants féministes. Outre le fait que certains hommes aimeraient faire payer aux femmes la fin de leur imperium, de nouvelles normes semblent s'abattre sur la condition féminine : la tentation du séparatisme, la victimisation, l'inégalité domestique, économique et politique, la maternité et l'allaitement devenus des pièges, le corps marchandisé et instrumentalisé ("corps-objet ou sexe-machine"), le concept de sexualité "innocente" des femmes contre une sexualité masculine "forcément brutale" des hommes, le rejet de l'égalité hommes-femmes dans certains quartiers avec le voile islamique et les violences faites "aux sœurs et aux cousines" (l'essai date de 2003 et rien ne s'est arrangé depuis).

    Le tableau général d'Elisabeth Badinter est sévère et contribue à alimenter le débat sur la condition féminine. La philosophe s'attaque en fin de volume au relativisme sexuel et prône moins la parité générale que la réconciliation pour le partage : "Hommes et femmes ne constituent pas deux blocs séparés. D'une part, on ne vote pas en fonction de son sexe, mais de ses intérêts et de son idéologie. D'autre part, il y a moins de différence entre un homme et une femme de même statut social et culturel, qu'entre deux hommes et deux femmes de milieux différents. Contrairement à ce qu'on a voulu faire croire, la différence sexuelle est peu de chose au regard de la différence sociale et la mère chômeuse avec deux enfants n'a pas la même priorité que la mère énarque ou chef d'entreprise."

    Elisabeth Badinter, Fausse Route, éd. Odile Jacob, 2003, 221 p.

    Lien permanent Catégories : "La femme est-elle un homme les autres?", =>Saison 7, Documents, Livres Imprimer
  • Coup de projecteur sur un film de super-héros... Montargois

     

    Lien permanent Catégories : Documents, Quartier de La Chaussée / Montargis et sa région, Vidéos/cinéma/TV Imprimer
  • "Peut-on rire de tout ?"

    Affiche Peut on rire de tout.png

    La prochaine séance du café philosophique de Montargis aura lieu le vendredi 1er avril 2016 à 19 heures, à la Brasserie du Centre commercial de la Chaussée.

    Le débat de cette séance sera intitulé : "Peut-on rire de tout ?"

     

    Lien permanent Catégories : "Peut-on rire de tout?", =>Saison 7 Imprimer
  • Merci aux participants de la séance du 26 février 2016

    applause.gif

    Le vendredi 26 février 2016, le café philosophique de Montargis se réunissait autour du sujet "La femme est-elle un homme comme les autres ?" Environ 60 personnes étaient présentes pour ce débat. Merci à tous pour votre participation. Bientôt, sur ce site, vous pourrez retrouver le compte-rendu de cette séance.

    Le café philo donne rendez-vous pour le 55e débat qui aura lieu le vendredi 1er avril 2016, à 19 heures. Le sujet proposé par les animateurs du café philo portera sur cette question : "Peut-on rire de tout ?

     

    Lien permanent Catégories : "La femme est-elle un homme les autres?", "Peut-on rire de tout?", =>Saison 7 Imprimer
  • "La femme est-elle un homme comme les autres ?"

    Affiche La femme est elle un homme les autres.png

    La prochaine séance du café philosophique de Montargis aura lieu le vendredi 26 février 2016 à 19 heures, à la Brasserie du Centre commercial de la Chaussée.

    Le débat de cette séance sera intitulé : "La femme est-elle un homme comme les autres? "

     

    Lien permanent Catégories : "La femme est-elle un homme les autres?", =>Saison 7 Imprimer
  • Cougny : Mes hommes

    556057541.jpgAmour et Confusions... : le titre du dernier livre de Nathalie Cougny pourrait faire passer son dernier livre pour un roman sentimental convenu. Ceux qui suivent l'auteure de cette autofiction savent que cela serait très mal la connaître.

    C'est hors des sentiers battus que Nathalie Cougny, peintre, écrivain et femme engagée, entraîne le lecteur – qui est tutoyé, tel un ami et confident – dans une série d'aventures amoureuses. La narratrice, Aurore, nous parle de sa soif d'émancipation amoureuse, de sa recherche de l'amour et de ses hommes.

    Le roman commence par une fuite et une émancipation : un soir, une femme quitte son mari pour rejoindre son amant. Aurore tire ainsi un trait sur son passé, sans pour autant entamer une nouvelle histoire "sérieuse" car cette relation restera éphémère. Elle le sait. Après cet homme, elle en rencontrera d'autres, tous différents, tous marqués par des souffrances parfois indicibles, tous aimants aussi, à leur manière. Faut-il choisir entre eux ? Aurore refuse et va de bras en bras, à la poursuite d'une liberté érigée en cheval de bataille. Cette liberté passera par des expériences érotiques acceptés et assumés, parfois jusqu'à la souffrance : "On projette toujours un manque. Chez moi, c'était un gouffre, un précipice dont je ne voyais pas le fond : aimer." Après tout, entre le mot "aimer" et le mot "amer" il n'y a qu'une seule lettre de différence.

    Amour et Confusions... ne conte pas seulement une course au désir. Les confidences d'Aurore portent sur un sujet central : les hommes. La narratrice en parle avec acuité, dureté parfois, mais toujours avec tendresse et compréhension. Nathalie Cougny tourne autour des personnages masculins en observatrice passionnée et avec tact, comme pour ne pas les blesser. Roman érotique, dans Amour et Confusions... il est également question de séduction, de corps, de lâcher-prise, de sensualité, de "dépendance sexuelle sans limite" ou de jeux amoureux décrits sans fard. Pour Aurore, l'enjeu reste la quête de soi et du bonheur à travers les autres, ces hommes. La philosophie, et en premier lieu Friedrich Nietzsche, sont sollicités et cités pour décrire les tenants et les aboutissants de cette aventure amoureuse dans ce qu'elle peut avoir de confuse.

    Il y a également, dans le roman de Nathalie Cougny, de longues pages sur les thèmes de la recherche de l'amour, du père disparu qui nous a été enlevé, de la dépression, du poids insoutenable des traditions patriarcales, des "souffrances de ces hommes", de la cruauté du désir lorsqu'il est capable de nous terrasser, de la séparation et de l'expérience amoureuse dans ce qu'elle peut avoir de plus excitante mais aussi, parfois, de plus aliénante. L'expérience est justement l'ultime pied de nez – digne d'X-Files – de cette autofiction qui nous fait voyager dans la grande aventure de l'amour, de soi et des hommes.

    Bla Bla Blog
    Nathalie Cougny, Amour et Confusions..., éd. Sudarènes, 151 p.

    Lien permanent Catégories : "La femme est-elle un homme les autres?", =>Saison 7, Documents, Livres Imprimer
  • Millet : une sexualité libérée

    6cb5513181951686c6339b68c4ff9bfa.jpg"Jusqu'à ce que naisse l'idée de ce livre, je n'ai jamais trop réfléchi sur ma sexualité. J'étais toutefois consciente d'avoir eu des rapports multiples de façon précoce, ce qui est peu coutumier, surtout pour les filles, en tout cas dans le milieu qui était le mien. J'ai cessé d'être vierge à l'âge de dix-huit ans - ce qui n'est pas spécialement tôt - mais j'ai partouzé pour la première fois dans les semaines qui ont suivi ma défloration. Je n'ai évidemment pas été celle qui, cette fois-là, prit l'initiative de la situation, mais je fus celle qui la précipita, ce qui est resté à mes propres yeux un fait inexpliqué. J'ai toujours considéré que les circonstances avaient mis sur mon chemin des hommes qui aimaient faire l'amour en groupe ou regarder leur partenaire faire l'amour avec d'autres hommes et l'unique idée que j'avais de moi-même à ce sujet était qu'étant naturellement ouverte aux expériences, n'y voyant pas d'entrave morale, je m'étais volontiers adaptée à leurs mœurs. Mais je n'en ai jamais tiré aucune théorie, et je n'ai donc jamais été une militante."

    Catherine Millet, La Vie sexuelle de Catherine M. (2001)

    Lien permanent Catégories : "La femme est-elle un homme les autres?", =>Saison 7, Compilation de textes, Documents, Livres Imprimer
  • Héritier : la dépossession du pouvoir des femmes

    E-APNE-08-10-2013-FHeritier.jpgFrançoise Héritier, anthropologue, souligne que la notion de hiérarchie est universelle avec des différences entre les sociétés. Cependant, il n'existe aucune société de pouvoir féminin. De nombreux mythes à travers le monde rendent compte de la dépossession du pouvoir des femmes. Elles sont perçues comme des ressources appropriables et échangeables entre les hommes, parfois particulièrement inventives...

    Voir ces vidéos sur ce lien

    Lien permanent Catégories : "La femme est-elle un homme les autres?", =>Saison 7, Cours, études et pédagogie, Documents Imprimer
  • Qui sont les Femen ?

    les-femen-s-etaient-deja-rendues-a-notre.jpgLe procès des Femen pour un happening en février 2013 à la Cathédrale Notre-Dame aura lieu mercredi. Qui sont ces militantes féministes qui créent la polémique à chacune de leurs actions ? Cinq questions / réponses pour le comprendre.

    1) D'où viennent les Femen ?
    L'organisation féministe a été fondée en Ukraine en 2008 par une jeune féministe, Anna Hutsol, notamment pour protester contre le boom du tourisme sexuel. Le mouvement a ensuite peu à peu essaimé dans plusieurs pays. Les Femen assurent aujourd'hui être présentes dans "onze pays au total", dont l'Espagne, l'Allemagne, la Hollande ou encore le Brésil...

    La suite ici...

     

    Lien permanent Catégories : "La femme est-elle un homme les autres?", =>Saison 7, Documents Imprimer
  • Genèse : la naissance de la femme

    Jean-Joseph_Thorelle-Adam_e.jpg"Dieu dit : “Faisons l’homme à notre image,
    selon notre ressemblance
    et qu’il soumette les poissons de la mer,
    les oiseaux du ciel, les bestiaux, toute la terre
    et toutes les petites bêtes qui remuent sur la terre !".
    Dieu créa l’homme à son image,
    à l’image de Dieu il le créa ;
    mâle et femelle il les créa."

    Genèse, 1, 26-27

    "Le Seigneur Dieu modela l’homme avec de la poussière prise du sol.
    Il insuffla dans ses narines l’haleine de vie,
    et l’homme devint un être vivant."

    Genèse, 2, 7

    "Le Seigneur Dieu dit : “Il n’est pas bon pour l’homme d’être seul. Je veux lui faire une aide qui lui soit accordée.”
    Le Seigneur Dieu modela du sol toute bête des champs et tout oiseau du ciel qu’il amena à l’homme pour voir comment il les désignerait.
    Tout ce que désigna l’homme avait pour nom “être vivant” ;
    l’homme désigna par leur nom tout bétail, tout oiseau du ciel et toute bête des champs.
    Mais pour lui-même, l’homme ne trouva pas l’aide qui lui soit accordée.
    Le Seigneur Dieu fit tomber dans une torpeur l’homme qui s’endormit ;
    il prit une de ses côtes et referma les chairs à sa place.
    Le Seigneur Dieu transforma la côte qu’il avait prise à l’homme
    en une femme qu’il lui amena.
    L’homme s’écria :
    “Voici cette fois l’os de mes os et la chair de ma chair,
    celle-ci, on l’appellera femme car c’est de l’homme qu’elle a été prise."
    Aussi l’homme laisse-t-il son père et sa mère pour s’attacher à sa femme,
    et ils deviennent une seule chair."

    Genèse, 2, 18-24

     

    Lien permanent Catégories : "La femme est-elle un homme les autres?", =>Saison 7, Compilation de textes, Documents, Livres Imprimer
  • Sans commentaire

    817bbd0c9c848aeea4f7fc8a7472adcf.gif 

    Lien permanent Catégories : "La femme est-elle un homme les autres?", =>Saison 7, Documents, Peintures/Photos/BD, Sans commentaires Imprimer