Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Husserl : La phénoménologie au secours de la mémoire 2

D'une certaine façon tout souvenir clair a une légitimité primitive, immédiate : considéré en soi il « pèse » quelque chose, que ce soit beaucoup ou peu, il a un « poids ». Mais il n'a qu'une légitimité relative, imparfaite. Si l'on considère ce qu'il présentifie, disons une chose passée, il enveloppe un rapport au présent actuel. Il pose le passé, mais, en même temps que lui, il pose nécessairement un horizon, de façon aussi vague, aussi obscure et indéterminée que l'on voudra ; une fois porté à la clarté et à la distinction thétique, cet horizon devrait se laisser expliciter en une chaîne de souvenirs opérés de façon thétique, et ceux-ci aboutiraient à des perceptions actuelles, au hic et nunc actuel. Il en est de même de tous les souvenirs en notre sens très large, rapporté à tous les modes du temps.

On ne peut méconnaître que ces propositions expriment des évidences éiditiques. Elles signalent les relations dont l'établissement permettrait d'élucider le sens et le type de vérification dont chaque souvenir est capable et don elle a « besoin ». Le souvenir se renforce à mesure qu'on avance, de souvenir en souvenir, le long de la chaîne des souvenirs susceptibles de rendre le premier plus distinct et dont le terme ultime vient se confondre avec le présent de perception. Le renforcement est jusqu'à un certain point réciproque, les poids des divers souvenirs sont fonctionnellement dépendants les uns des autres ; enchaîné avec d'autres, chaque souvenir prend une force croissante, à mesure que ses liaisons s'étendent ; il a une force supérieure à celle qu'il aurait dans une chaîne plus courte, ou s'il restait isolé. Or quand l'explication est poussée jusqu'au maintenant actuel, quelque rayon venant de la lumière de la perception et de son évidence rejaillit sur toute la série.

On pourrait même dire ceci : la rationalité, la légitimité du souvenir est secrètement empruntée à la force de la perception ; elle fait sentir son efficacité à travers toute confusion et toute obscurité, même si la perception "manque sa pleine consommation".

Edmund Husserl, Idées directrices pour une Phénoménologie (1913)

Photo : Pexels - Cottonbro

Lien permanent Catégories : =>Saison. 13, Documents, Textes et livres, [92] "Peut-on se libérer de son passé ?" Imprimer 0 commentaire Pin it!

Écrire un commentaire

Optionnel

La distinction entre passé, présent et futur ne garde que la valeur d’une illusion, si tenace soit-elle." [Albert Einstein]