Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bilan de la saison 7 en attendant la saison 8

647114976.jpgLe café philosophique de Montargis vient de terminer sa septième saison, marquée par un changement important dans le fonctionnement de l’animation de la Chaussée.

Depuis sa création en 2009, le café philo fonctionnait en binôme : il était animé et organisé par les deux fondateurs, Claire Durand et Bruno Chiron.

Avec le départ de Claire Durand en juin 2015, le café philosophique de Montargis devait se réorganiser et prendre un virage important pour se pérenniser. L’année a été donc marqué par des changements dans l’animation : en cette saison 7, une équipe d’animateurs et d’organisateurs a pris en main la destinée du café philo, sous la houlette des deux "historiques", Bruno Chiron et Pascal Weber. Pour cette saison, des animateurs sont venus apporter leur concours : Claire Bailly, tout d’abord, qui a co-animé tous les débats cette année. Bruno et Claire ont été épaulés selon les séances par Gilles Poirier, Guylaine Goulfier, Claude Sabatier et Virginie Daunias. Sans oublier Catherine Armessen qui a co-animé en tant qu’invitée spéciale la soirée "Œil pour œil dent pour dent".

Huit débats ont été proposés cette saison, ayant réuni en tout 525 personnes, avec en moyenne 65 participants par séance (contre 90 lors de la saison précédente) : "De quoi sommes-nous responsables ?" (80 personnes présentes), "Œil pour œil, dent pour dent ?" (90 personnes), "La pauvreté est-elle le mal absolu ?" (60 personnes), "L'Histoire se répète-t-elle ?" (70 personnes), "La femme est-elle un homme comme les autres" (60 personnes), "Peut-on rire de tout ?" (85 personnes), "Ennui : vice ou vertu ?" (40 personnes) et "Les mots sont-ils des armes ?" (40 personnes) Ce séances ont accueilli en moyenne de 60 à 65 personnes, avec un maximum de 90 personnes pour la séance sur la vengeance (avec Catherine Armessen) et un minimum de 40 personnes pour la dernière séance.

Cette année, les sujets ont essentiellement portés sur des sujets de société (le féminisme, la vengeance, la pauvreté) avec notablement des sujets ambitieux : l’histoire, la responsabilité, l’engagement et l’ennui.

Cette saison 7 avait pour ambition de permettre au café philo de redémarrer après le départ d’une animatrice importante. Mission accomplie cette année. Il ne reste plus qu’à transformer l’essai pour la saison 8.

 

Lien permanent Catégories : =>Saison 7, [51] "De quoi sommes-nous responsables?", [52] "Œil pour œil, dent pour dent?", [53] "La pauvreté est-elle le mal absolu?", [54] "L'Histoire se répète-t-elle?", [55] "La femme est-elle un homme les autres?", [56] "Peut-on rire de tout?", [57] "L'ennui : vice ou vertu?", [58] "Les mots sont-ils des armes?" Imprimer

Les commentaires sont fermés.

"L'homme raisonnable est plus libre dans la cité où il vit sous la loi commune que dans la solitude où il n'obéit qu'à lui-même." [Baruch Spinoza]