Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • MERCI AUX PARTICIPANTS DU CAFÉ PHILO

    Merci aux participants du café philosophique du vendredi 28 janvier.  Une trentaine de personnes étaient présentes pour cette première séance de l'année. Le débat portait sur l'indigantion et en particulier sur le livre de Stéphane Hessel Indignez-vous !

     Bientôt, sur ce site, le compte-rendu de ce débat.

    Rendez-vous pour la séance prochaine le vendredi 18 février à 18H30, toujours à la Brasserie du centre commercial de la Chaussée. Le thème choisi par les participants portera sur ce thème : L'art : à quoi ça sert ?

    A bientôt.

     

    Lien permanent Catégories : => Saison 2, [11] "Indignez-vous (?)", [12] "L'art : à quoi ça sert?" Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • L’INDIGNATION, MAUVAISE CONSEILLÈRE ?

    Indignez-vous.jpgPour ce mois de janvier, le café philosophique de Montargis propose un débat autour d’un petit livre qui, non content d’être un succès de librairie, est devenu un vrai phénomène de société. Il est vrai que l’opuscule Indignez-vous ! de Stéphane Hessel (puisque c’est de lui dont il s’agit) a suscité de multiples commentaires. Plusieurs philosophes (Edgar Morin ou Luc Ferry pour ne citer qu’eux) n’ont pas manqué d’émettre leurs approbations ou au contraire leurs critiques sur cet essai  déjà vendu à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires. 

    Le café philosophique de Montargis propose lui aussi d’ouvrir le débat sur le thème de l’utilité ou non de l’indignation. Qu’est-ce que la philosophie peut dire à ce sujet ? Le terme d’indignation (qui sous-entend une forme d’ « indignité ») n’est-il pas galvaudé ?

    En prévision de cette séance, nous invitons les participants à la lecture du livre Indignez-vous ! de Stéphane Hessel (éditions Indigène, 3 euros).    

    Rendez-vous le vendredi 28 janvier à 18H30 à la brasserie du centre commercial de la Chaussée. Entrée libre et gratuite.

    Liens parents :

    http://cafephilosophique-montargis.hautetfort.com/archive/2011/01/06/indignez-vous-une-note-discordante.html

    http://cafephilosophique-montargis.hautetfort.com/archive/2011/01/06/indignez-vous-une-note-discordante.html



     

    Lien permanent Catégories : => Saison 2, [11] "Indignez-vous (?)" Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • STÉPHANE HESSEL : LE SAGE ET LE POUVOIR

    On dirait une fable de la Fontaine. On pourrait l'intituler Le sage et le président. Depuis des semaines, l'ouvrage de Stéphane Hessel, Indignez-vous, est incontournable. Il est le cadeau tendance du moment, à côté des derniers gadgets électroniques. Tout le monde en parle. Tout le monde s'en réjouit. Le titre ringardise les romans et les essais de la cuvée de l'automne 2010, avec plus d'un demi-million d'exemplaires à ce jour.

    Source : Le Monde

    LA SUITE ICI...

     

    Lien permanent Catégories : => Saison 2, [11] "Indignez-vous (?)" Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • AVOIR UN PHILOSOPHE À LA MAISON REND BIEN DES SERVICES...

    Nos grands-mères mettaient dans leurs armoires à linge de petits sachets de lavande. Histoire, évidemment, de parfumer draps, taies et serviettes. Aujourd'hui, il est recommandé de remplacer la lavande par quelques philosophes. Rien n'empêche d'en glisser également dans la penderie, la trousse de toilette, le sac à dos. De quoi rassurer : quoi qu'il advienne, à toute heure, on aura toujours un penseur à humer. A condition, cela va de soi, de savoir comment s'y prendre.

    Source : Le Monde

    LA SUITE ICI...


    Lien permanent Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • "INDIGNEZ-VOUS !" : UNE NOTE DISCORDANTE

    A-t-on le droit de ne pas s’indigner avec Stéphane Hessel ?

    Etrange phénomène que celui d’Indignez vous ! (29 pages, 3 euros, Indigène éditions). Qui n’aime pas Stéphane Hessel, son sourire désarmant, son incroyable mémoire de la poésie, sa courtoisie d’un autre temps, sa gentillesse si rassurante ? Il vaut vraiment que l’on s’y arrête et que l’on y regarde de plus près, ne fût-ce que parce que, au-delà du demi million d’exemplaires, tout essai revêt des allures de phénomène de société. Or, curieusement, s’il a été loué de toutes parts, en raison de son message humaniste et de l’itinéraire impeccable de son auteur, il n’a guère été analysé dans un esprit critique...

    Source : Le Monde

    LA SUITE ICI...

    Lire également ce post : http://cafephilosophique-montargis.hautetfort.com/archive/2011/01/03/indignez-vous-le-raz-de-maree.html


    Lien permanent Catégories : => Saison 2, [11] "Indignez-vous (?)" Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • "INDIGNEZ-VOUS !" LE RAZ-DE-MARÉE

    1013854_3254236.jpgLe cri de révolte d'un résistant de 93 ans, Indignez-vous !, contre les inégalités sociales devient un best-seller: 800.000 exemplaires.

    Avec un tirage de plus de 800.000 exemplaires, Indignez-vous ! de Stéphane Hessel est devenu, bien plus qu'un succès exceptionnel de librairie, un phénomène de société, une vague de fond qui semble cristalliser le malaise des Français et bien au-delà.

    Tiré à 8.000 exemplaires lors de sa sortie le 20 octobre, le livre de Stéphane Hessel, ancien ambassadeur et résistant de 93 ans, caracole depuis en tête des ventes, devançant le Goncourt de Michel Houellebecq...

    Source : La Charente Libre

    LA SUITE ICI...

    Lire également ce post : http://cafephilosophique-montargis.hautetfort.com/archive/2011/01/06/indignez-vous-une-note-discordante.html

     

    Lien permanent Catégories : => Saison 2, [11] "Indignez-vous (?)" Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • PROCHAIN CAFÉ PHILO

    Le prochain café philosophique de Montargis aura lieu le vendredi 28 janvier 18H30 à la Brasserie du centre commercial de la Chaussée. Bientôt sur ce site le sujet choisi pour cette prochaine séance.

     

     

    Lien permanent Catégories : => Saison 2, [11] "Indignez-vous (?)" Imprimer 0 commentaire Pin it!

“Il n’est pas d’hommes qu’on juge moins propres à gouverner l’État, que les théoriciens, c’est-à-dire les philosophes” [Spinoza]