Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • LE SEXE SOUS TOUS SES RAPPORTS

    Sur France Culture, dans "Les Nouveaux Chemins de la Connaissance", une série d'émissions évoquent la sexualité sous l'angle de la philosophie :

    Le sexe sous tous ses rapports 4/4 : L’émergence de la sexualité selon Michel Foucault

    Adèle Van Reeth reçoit Arnold Davidson pour évoquer l'émergence de la sexualité selon Michel Foucault (émission du 31/05/12).

    Le sexe sous tous ses rapports 3/4 : L’œuvre érotique de Pierre Louÿs

    Adèle Van Reeth reçoit Jean-Paul Goujon pour évoquer l'oeuvre érotique de Pierre Louÿs (émission du 30/05/12).

    Le sexe sous tous ses rapports 2/4 : Filmer la sexualité.

    Adèle Van Reeth reçoit Claudine Le Pallec-Marand pour évoquer  les films Anatomie d’un rapport de Luc Moullet – A ma sœur de Catherine Breillat et Intimité de Patrice Chéreau (émission du 29/05/12).

    Le sexe sous tous ses rapports 1/4 : Lacan : "il n'y a pas de rapport sexuel"

    Adèle Van Reeth reçoit Paul-Laurent Assoun pour évoquer la place de la sexualité dans l'oeuvre de Jacques Lacan (émission du 28/05/12).

    kama.jpg


    Lien permanent Catégories : Documents, Radio Imprimer
  • LES ATHÉNIENS REFONT LE PROCÈS DE SOCRATE

    Et si Socrate était acquitté ? Près de 2500 ans après sa condamnation pour avoir défié les lois de la cité, Athènes rejuge le philosophe.

    SocrateCe procès fictif "nous permet de débattre à nouveau de tous ces thèmes", se réjouit Loretta Preska, juge new-yorkaise qui incarnera vendredi soir la "présidente du tribunal".

    Socrate s'était défendu lui-même au IVe siècle avant JC devant 500  Athéniens, citoyens, juges et jurés, mais, en son absence, un panel de dix juges européens et américains entendront les arguments d'avocats internationaux avancés pour ou contre sa culpabilité.

    Les juges et le public, 800 spectateurs et les internautes qui suivront l'audience en direct,  trancheront ensuite : Socrate  était-il coupable de non respect des dieux de la cité, introduction de nouvelles croyances et corruption de la jeunesse?

    Traître pour les uns, maître spirituel pour d'autres, Socrate dénonçait la  doxa, l'opinion courante, amenant à force de questions les esprits de ses interlocuteurs à accoucher des pensées qu'ils contenaient déjà. Son enseignement, non écrit et préservé surtout par son disciple Platon, questionnait des concepts sensibles tels que la politique et/ou la morale, ce qui lui valut de nombreux ennemis...

    LA SUITE ICI...

    Source : Francetelevisions.fr

     

    Lien permanent Catégories : Documents, Quelques news en philo mais pas que Imprimer
  • SANS COMMENTAIRE

    Maf.jpg

    ("Le monde ne serait-il pas merveilleux si les bibliothèques étaient plus importantes que les banques ?")

    Lien permanent Catégories : Documents, Peintures/Photos/BD, Sans commentaires Imprimer
  • OÙ SONT PASSÉS LES INTELLOS FRANÇAIS ?

    Alors qu'en 2007 on ne voyait qu'eux, le correspondant de La Repubblica s'étonne que les intellectuels français aient disparu de la campagne présidentielle actuelle.

    Ils étaient le piment des campagnes électorales, le sel des propositions politiques, le condiment indispensable à tout candidat sérieux. Pendant des décennies, ils ont signé des manifestes, participé à des meetings, donné des interviews, distribué des tracts et, plus récemment, animé les débats télévisés pour prêcher leur bonne parole.

    Ils incarnaient un mythe, mais ils se sont volatilisés : les intellos engagés ont déserté la scène électorale française. Ils n'existent plus, personne n'en parle, personne ne les voit. Dans les années 1980, avec la mort de Jean-Paul Sartre et de Michel Foucault, leur influence avait déjà pris un sacré coup. Désormais, on doit se contenter de Michel Onfray. Les derniers dinosaures de l'engagement intellectuel ont eux aussi disparu : André Glucksmann, qui avait soutenu Nicolas Sarkozy en 2007, jette un regard plus critique aujourd'hui sur le président sortant et ne révèle pas quel bulletin il glissera dans l'urne...

    LA SUITE ICI...

    Source : Courrier International

    Lien permanent Catégories : Documents, Quelques news en philo mais pas que Imprimer
  • LA LISTE DES SUJETS POSSIBLES EN PHILOSOPHIE AU BAC LITTÉRAIRE

    Et oui, le fameux et parfois redouté "Baccalauréat" approche à grands pas !

    big_3461_1336561395.jpg

    Et on commence en beauté, tous bacs confondus, avec la Philosophie le lundi 18 juin. La philosophie, cette science du questionnement, de l'interprétation et de la réflexion sur le monde et l'existence humaine, et bien, chers littéraires, pour vous, elle compte beaucoup...du moins pour le Bac!  Donc, Littéraires c'est à vous que l'on s'adresse avec les sujets probables de philo de votre Bac L. L'épreuve écrite de philosophie dure 4h, et on le sait tous, se place au coeur de votre série avec un coefficient 7. Alors, la raison, la politique, l'inconscient: quels sont les sujets susceptibles de tomber? Et quelles notions vont sûrement être abordées ?

    LA SUITE ICI

    Source : Keek.fr

    Lien permanent Catégories : Quelques news en philo mais pas que Imprimer
  • BIENTÔT, LE COMPTE-RENDU DE LA DERNIÈRE SÉANCE

    Bientôt, sur ce site, le compte-rendu de la dernière séance "Qu'est-ce qu'un bon Président ?"

    En attendant, vous pouvez lire le compte-rendu de la séance du 30 mars dernier : "Peut-on être jeune et heureux ?" Rappelons que cette séance spéciale était co-animée par des élèves de Terminale littéraire du lycée Saint-François-de-Sales de Gien. 

     

    Lien permanent Catégories : "Peut-on être jeune et heureux ?", "Qu'est-ce qu'un bon Président ?", =>Saison 3, Comptes-rendus des débats, Vie du site, vie du café philo Imprimer
  • LORSQUE L'ENFANT PARAÎT...

    "Lorsque l'enfant paraît, le cercle de famille
    Applaudit à grands cris.
    Son doux regard qui brille
    Fait briller tous les yeux,
    Et les plus tristes fronts, les plus souillés peut-être,
    Se dérident soudain à voir l'enfant paraître,
    Innocent et joyeux.

    Soit que juin ait verdi mon seuil, ou que novembre
    Fasse autour d'un grand feu vacillant dans la chambre
    Les chaises se toucher,
    Quand l'enfant vient, la joie arrive et nous éclaire.
    On rit, on se récrie, on l'appelle, et sa mère
    Tremble à le voir marcher.

    Quelquefois nous parlons, en remuant la flamme,
    De patrie et de Dieu, des poètes, de l'âme
    Qui s'élève en priant ;
    L'enfant paraît, adieu le ciel et la patrie
    Et les poètes saints ! la grave causerie
    S'arrête en souriant.

    La nuit, quand l'homme dort, quand l'esprit rêve, à l'heure
    Où l'on entend gémir, comme une voix qui pleure,
    L'onde entre les roseaux,
    Si l'aube tout à coup là-bas luit comme un phare,
    Sa clarté dans les champs éveille une fanfare
    De cloches et d'oiseaux.

    Enfant, vous êtes l'aube et mon âme est la plaine
    Qui des plus douces fleurs embaume son haleine
    Quand vous la respirez ;
    Mon âme est la forêt dont les sombres ramures
    S'emplissent pour vous seul de suaves murmures
    Et de rayons dorés !

    Car vos beaux yeux sont pleins de douceurs infinies,
    Car vos petites mains, joyeuses et bénies,
    N'ont point mal fait encor ;
    Jamais vos jeunes pas n'ont touché notre fange,
    Tête sacrée ! enfant aux cheveux blonds ! bel ange
    À l'auréole d'or !

    Vous êtes parmi nous la colombe de l'arche.
    Vos pieds tendres et purs n'ont point l'âge où l'on marche.
    Vos ailes sont d'azur.
    Sans le comprendre encor vous regardez le monde.
    Double virginité ! corps où rien n'est immonde,
    Âme où rien n'est impur !

    Il est si beau, l'enfant, avec son doux sourire,
    Sa douce bonne foi, sa voix qui veut tout dire,
    Ses pleurs vite apaisés,
    Laissant errer sa vue étonnée et ravie,
    Offrant de toutes parts sa jeune âme à la vie
    Et sa bouche aux baisers !

    Seigneur ! préservez-moi, préservez ceux que j'aime,
    Frères, parents, amis, et mes ennemis même
    Dans le mal triomphants,
    De jamais voir, Seigneur ! l'été sans fleurs vermeilles,
    La cage sans oiseaux, la ruche sans abeilles,
    La maison sans enfants !"

    Victor Hugo, "Lorsque l'enfant paraît"

    Un poème sous forme de clin d'oeil à Claire !



    Lien permanent Catégories : Compilation de textes, Documents, Vie du site, vie du café philo Imprimer
  • ET LE 24E PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE EST...

    Voir également la liste des Présidents de la République sur ce billet.

     

    Lien permanent Catégories : "Qu'est-ce qu'un bon Président ?", =>Saison 3, Documents, Vidéos/cinéma/TV Imprimer