Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PROCHAIN CAFÉ PHILOSOPHIQUE VENDREDI PROCHAIN

Le café philosophique de Montargis proposera un nouveau débat cette semaine. Les participants de la dernière séance ont choisi de débattre sur la jeunesse et l’adolescence. Fort opportunément, et non sans malice, ce débat portera ce titre : "Qui dit "jeune" dit-il forcément "con" ?"

café philosophique de montargis,philo,philosophieLe mineur, par définition, ne sait pas se servir de son propre entendement et ne parvient pas à penser par lui-même. Dès lors, on le taxe facilement et a priori d’irresponsable et donc d’ignorant, de gauche ou de candide. Cette caractérisation de la jeunesse fait que l’on range même ses actes malencontreux au rang d’"erreurs".

Face à lui, les adultes possèdent le statut de tuteurs. Les tuteurs se doivent d’apprendre, d’élever. Pour cela, il faut tendre à rendre le mineur ("le con") autonome : qu’il prenne d’abord conscience de sa minorité pour entrer dans une réflexion sur celle-ci. Les adultes doivent leur donner les armes pour devenir autonomes. Bref, leur apprendre à philosopher, à devenir, eux aussi,  philosophes.

Dès lors, être mineur est-ce nécessairement ne pas savoir réfléchir, être en proie au prêt-à-penser et ne pas philosopher ? Sommes nous tous – en tant qu’adultes – philosophes et tuteurs efficaces ?

Autant de questions – et bien d’autres – que Claire et Bruno seront enchantés de discuter avec vous pour ce débat qui clôturera la deuxième saison du café philosophique de Montargis. Rendez-vous le vendredi 22 juillet, à 18 h 30, à la Brasserie du centre commercial de La Chaussée. Participation libre et gratuite.


Lien permanent Catégories : => Saison 2, [16] "Qui dit "jeune" dit-il forcément "con"? Imprimer

Les commentaires sont fermés.