Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

stora

  • DSK : POURQUOI SON AFFAIRE NOUS TROUBLE AUTANT ?

    café philosophique de montargis,philo,philosophie,montargis« Séisme », « coup de tonnerre »… Les expressions des commentateurs et des internautes illustrent bien le trouble que nous ressentons face à l’affaire DSK. Mais à quoi tient-il ? A la violence des images ? A la personnalité même de Dominique Strauss-Kahn ? Pour Michael Stora, psychologue et psychanalyste, cette affaire nous fascine avant tout parce qu’elle vient perturber nos propres représentations. Notamment l’image du père à laquelle renvoient les personnalités occupant de très hautes fonctions.

    Propos recueillis par Elyane Vignau

    Suivez-vous vous-même les derniers développements de l’affaire DSK ?

    Oui, je fais partie de ceux qui sont très choqués par ce qui se déroule actuellement. J’ai passé beaucoup de temps sur les sites d’information, sur Twitter… J’en ai énormément discuté, également, autour de moi. Cela me trouble beaucoup.

     

    A quoi tient selon vous, ce trouble dans lequel nous plongent les déboires de Dominique Strauss-Kahn ? A sa personnalité ?

    On le sait, DSK occupait une place importante dans la campagne pour les prochaines élections présidentielles, plusieurs sondages le donnaient même gagnant… Mais j’ai l’impression qu’il faut aller chercher au-delà. Pour moi, toute personnalité avec un charisme fort, toute personne appelée à exercer de très hautes fonctions renvoie forcément à l’image du père. Ce sont ce que l’on appelle des « imago-parentaux », des grandes figures. Surtout Strauss-Kahn, patron du FMI, considéré par certains comme « un sauveur ». Cette affaire vient donc toucher chez chacun de nous des zones très profondes, des représentations inconscientes. Quelque chose de très intime, dans tous les cas...

    Source : Psychologies.com

    LA SUITE ICI...

     

    Lien permanent Catégories : Quelques news en philo mais pas que Imprimer

"L'homme raisonnable est plus libre dans la cité où il vit sous la loi commune que dans la solitude où il n'obéit qu'à lui-même." [Baruch Spinoza]