Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Millman : Socrate dans une station service

Socrate se contenta de hocher la tête et continua de remplir le réservoir. Lorsqu’il fut plein, in continua encore. L’essence se mit à déborder et à couler sur le sol.

« Socrate ! Le réservoir est plein… regarde ce que tu as fait ! »

Ignorant mon appel, il laissait toujours l’essence couler et dit: « Dan, tu débordes d’idées préconçues, comme ce réservoir; tu regorges de connaissances inutiles. Tu détiens nombre de faits et d’opinion, mais tu ne sais presque rien de toi-même. Avant de pouvoir apprendre, il te faudra commencer par vider ton réservoir ». Il me sourit, me fit un clin d’oeil, puis ajouta en arrêtant la pompe: « Tu veux bien nettoyer cette saleté ? »

Dan Millman, Le Guerrier pacifique (1980)

Lien permanent Catégories : =>Saison. 11, [84] Séance spéciale 10 ans du café philo Imprimer 0 commentaire Pin it!

Écrire un commentaire

Optionnel

“Il n’est pas d’hommes qu’on juge moins propres à gouverner l’État, que les théoriciens, c’est-à-dire les philosophes” [Spinoza]