Gontcharov : Ce flemmard d'Oblomov (28/04/2020)

512sXIumXqL._SX210_.jpg- Pourquoi n'êtes-vous pas gai ? dit-elle soudain.
- Je ne sais pas, Olga Sergueïevna. Et puis pourquoi m'égayer ? Et comment ?
- Occupez-vous, voyez davantage de gens.
- M'occuper ! On peut s'occuper, bien sûr, mais quand on a un but. Or je n'en ai pas, vraiment pas.
- Le seul but c'est de vivre.
- Quand on ne sait pas pourquoi on vit, ont vit n'importe comment, au jour le jour ; on se réjouit de voir la nuit tomber et de pouvoir noyer dans le sommeil la question insidieuse des raisons pour lesquelles on a vécu, douze ou vingt-quatre heures durant ; et aussi cette autre question : pourquoi vivre le lendemain ?

Ivan Gontcharov, Oblomov (1859)

| Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |