Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pol-droit

  • DE LA PHILOSOPHIE POUR COMPRENDRE L’ÉCONOMIE

    9782259210720.jpgEn novembre 2008, au lendemain du déclenchement de la désastreuse crise financière, la reine d’Angleterre Elisabeth II, d’habitude muette, posa cette question devant l’élite de la London School of Economics : « Si les choses étaient si graves, pourquoi personne n’a rien su voir venir ? »

    A cette question, un économiste et un philosophe donnent quelques réponses – un peu tardivement, certes. François Henrot et le philosophe Roger Pol-Droit (déjà cité dans ce post), dans Le Banquier et le Philosophe (éd. Plon), nomment les coupables : l’aveuglément, le fétichisme économique et le comportement grégaire des économistes.

    Citons aussi les propos tenus en juillet 2007, par Charles Prince, l'ancien président de la banque Citygroup. Il déclarait dans le "Financial Times" : "Tant que la musique joue, vous devez vous lever et danser..." Une phrase sous forme d’injonction, lourde de sens : un aveuglément intellectuel qui, avec le recul, devrait  en faire réfléchir plus d’un.

    Un autre grand ponte de l’économie, Warren Buffet, affirmait sans rire, en 2008 : « La lutte des classes existe, et c’est la mienne qui est en train de la remporter. » Par la suite, la crise économique est venue rappeler aux chantres du libéralisme que le "cadavre" de Karl Marx bouge encore…

    Pour en savoir plus sur ce livre, lisez l'édition du "Nouvel Economiste" du 11-17 mars 2010.


     

    Lien permanent Catégories : Documents, Quelques news en philo mais pas que Imprimer
  • OSONS PARLER PHILO...

    “Philosopher est apprendre à mourir” disait Socrate. Roger Pol Droit, lui, voudrait que la philosophie aide à l’apprentissage de la pensée, et ce le plus tôt possible. Pourquoi, en effet, attendre la Terminale pour aborder les questions (et les auteurs) de philo ? LA SUITE ICI...


    Lien permanent Catégories : Documents, Quelques news en philo mais pas que Imprimer

"Il faut se méfier des ingénieurs, ça commence par la machine à coudre, ça finit par la bombe atomique." [Marcel Pagnol]