Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jules et jim

  • "JULES ET JIM" : LE LIVRE

    jules_et_jim1_img_1119.jpg

    " Vous avez aimé, Jim. Pour de bon, Jim. Cela se sent. Pourquoi ne l’avez-vous pas épousée? 

    - Cela n’est pas arrivé.

    - Où est-elle ?

    - En France.

    - Comment est-elle ?

    - Pure, elle aussi."

    Jim sentit une pression du bras de Lucie.

    "Vous l’aimez encore, et elle vous aime ?

    - Oui, mais nous nous voyons peu, bien que nous soyons libres.

    - Ne faites pas souffrir, Jim…

    - Et puis, il y a du nouveau.

    - Lequel ?

    - Je vous admire, Lucie. J’ai pris goût à vous voir. Je crains d’oublier Jules.

    - Il ne faut pas l’oublier, il faut le prévenir...

    L’été tourna vite. Jules fit sa demande à Lucie, ajoutant que, quelle que fût sa réponse, il resterait toujours à sa merci. Lucie lui dit qu’elle était touchée, qu’elle ne pourrait probablement jamais l’épouser, et qu’elle souhaitait que leur grande amitié n’en souffrît pas.

    Jules, qui s’y attendait pourtant, devint blanc, lui baisa les mains, et vint trouver Jim.

    - Jim, dit-il, Lucie ne veut pas de moi. J’ai la terreur de la perdre et qu’elle sorte tout à fait de ma vie. Jim, aimez-la, épousez-la, et laissez-moi la voir. Je veux dire : si vous l’aimez, cessez de penser que je suis un obstacle."

    Henri-Pierre Roché, Jules et Jim (1953)

     

    Lien permanent Catégories : =>Saison 4, Documents, Livres, [32] "L'amour peut-il se passer de normes?" Imprimer

"Il faut se méfier des ingénieurs, ça commence par la machine à coudre, ça finit par la bombe atomique." [Marcel Pagnol]