Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hofstadter

  • ILS ONT DIT, AU SUJET DU SENS DES CHOSES

    démocrite,diogène laërce,platon,kierkegaard,nietzsche,husserl,wittgenstein,alain,ortega y gasset,alain,bergson,teilhard de chardin,einstein,saint-exupéry,lacan,heidegger,genevoix,pessoa,baudrillard,warhol,lagerkvist,maillet,elster,hofstadter

    "Ce qui a été, c'est ce qui sera, et ce qui s'est fait, c'est ce qui se fera, il n'y a rien de nouveau sous le soleil." [L'Ecclésiaste]

    "Rien n'existe dans notre intelligence qui n'ait d'abord été dans nos sens." [Démocrite]

    "Crois-tu que de tels hommes auraient pu voir quoi que ce soit d’autre, d’eux-mêmes et les uns des autres, que les ombres qui, sous l’effet du feu, se projettent sur la paroi de la grotte en face d’eux ?" [Platon]

    "Ces philosophes disent encore que tout le monde n'est pas également sensible à la douleur et que les sens ne donnent pas toujours des sensations justes." [Diogène Laërce]

    "Le bon sens est la chose au monde la mieux partagée : car chacun pense en être bien pourvu." [René Descartes]

    "Je ne voulus point commencer à rejeter tout à fait aucune des opinions qui s'étaient pu glisser autrefois en ma créance sans y avoir été introduites par la raison, que je n'eusse auparavant employé assez de temps à faire le projet de l'ouvrage que j'entreprenais et à chercher la vraie méthode pour parvenir à la connaissance de toutes les choses dont mon esprit serait capable." [René Descartes]

    "La pensée abstraite ne tient pas compte du concret, de la temporalité, du devenir propre à l'existence et de la misère que connaît l'existant du fait qu'il est une synthèse d'éternel et de temporel, plongée dans l'existence." [Sören Kierkegaard]

    "Le caractère général du monde est au contraire de toute éternité chaos, non pas au sens de l’absence de nécessité, mais au sens de l’absence d’ordre."  [Friedrich Nietzsche

    "En l'appelant Dieu nous avons tout dit, puisque le mot Dieu ne possède aucun sens précis." [Fernando Pessoa]

    "Tout état de conscience en général est, en lui-même conscience de quelque chose." [Edmund Husserl

    "L'intelligence est caractérisée par une incompréhension naturelle de la vie." [Henri Bergson]

    "Ce qui donne un sens à la vie donne un sens à la mort." [Antoine de Saint-Exupéry]

    "Ce dont on ne peut parler, il faut le taire." [Ludwig Wittgenstein]

    "La perception est exactement une anticipation de nos mouvements et de leurs effets." [Alain

    "La vie prend un sens lorsqu'on en fait une aspiration à ne renoncer à rien." [José Ortega y Gasset]

    "Celui qui ressent sa propre vie et celle des autres comme dénuées de sens est fondamentalement malheureux, puisqu'il n'a aucune raison de vivre." [Albert Einstein]

    "En apparence, la vie n'a aucun sens, et pourtant, il est impossible qu'il n'y en ait pas un!" [Albert Einstein]

    "Le monde, je le sens, est une grande et terrible chose." [Pierre Teilhard de Chardin]

    "Sous toutes les acceptions du mot “sens”, nous retrouvons la même notion fondamentale d’un être orienté ou polarisé vers ce qu’il n’est pas." [Maurice Merleau-Ponty]

    "Quel aspect présenterait la vie si elle n'était pas dénuée de sens ? L'insignifiance absolue est la base sur quoi elle repose." [Pär Lagerkvist]

    "Le sens de l'être de cet Étant, que nous nommons Dasein, va se révéler être la temporalité." [Martin Heidegger

    "C'est la présence de la mort qui donne un sens à la vie." [Maurice Genevoix]

    "Le désir de l'homme trouve son sens dans le désir de l'autre." [Jacques Lacan]

    "Plus on regarde exactement la même chose, plus elle perd tout son sens, et plus on se sent bien, avec la tête vide." [Andy Warhol

    "La vie n'a qu'un sens : une ligne qui va de la naissance à la mort. Le reste n'est que broderie." [Andrée Maillet]

    "Le spectacle de la machine qui produit du sens dispense l’homme de penser." [Jean Baudrillard]

    "Les hommes font parfois des choses qui vont à l'encontre de leurs intérêts." [Jon Elster]

    "Le concept de Boucle Étrange contient implicitement le concept d'infini, car qu'est-ce qu'une boucle si ce n'est une forme de représentation d'un processus infini d'une façon finie ?" [Douglas Hofstadter]

     

    Lien permanent Catégories : =>Saison 5, Citations, Documents, [41] "Faut-il trouver un sens à chaque chose?" Imprimer
  • HOFSTADTER : LES BOUCLES ÉTRANGES

    m-c-escher-ascending-and-descending.jpg"Escher a réalisé des Boucles Étranges de différentes façons, ces boucles pouvant être classées selon leur étroitesse. La version la plus large est celle de Montée et descente, dans laquelle des moines cheminent interminablement en boucles, car le nombre de degrés, avant le retour au point de départ, est élevé. La lithographie Mouvement perpétuel présent, elle, une boucle plus serrée, qui ne comporte que six degrés discrets. Peut-être pensez-vous que la notion de degré est ambiguë. Doit-on, par exemple, voir quatre niveaux (paliers) ou quarante-cinq niveaux (marches) dans Montée et descente ? Il est certain que la détermination du nombre de niveaux, non seulement dans les œuvres d'Escher, mais dans tous les systèmes multi-niveaux hiérarchiques, est voilée d'une imprécision qui leur est inhérente...

    Le concept de Boucle Étrange contient implicitement le concept d'infini, car qu'est-ce qu'une boucle si ce n'est une forme de représentation d'un processus infini d'une façon finie ? L'infini joue justement un rôle important dans les dessins d'Escher. Des copies d'un thème unique sont souvent assemblées les unes aux autres, formant des réalisations graphiques comparables aux canons de Bach. On peut retrouver plusieurs de ces systèmes dans la célèbre Métamorphose d'Escher. Là encore, on retrouve le principe du Canon Éternellement Remontant : on s'éloigne de plus en plus du point de départ, pour s'y retrouver tout à coup. Les plans à remplissage périodique de Métamorphose et d'autres tableaux contiennent toujours des suggestions d'infini, mais dans d'autres dessins d'Escher apparaissent des visions plus délirantes de l'infini. Dans certains, un seul thème apparaît à différents niveaux de réalité. Un niveau peut, par exemple, être identifiable comme le niveau de l'imaginaire, tandis qu'un autre est celui de la réalité. Il se peut que seuls ces deux niveaux aient été explicitement représentés, mais leur seule présence invite le spectateur à se considérer comme partie intégrante d'un niveau encore différent. Le spectateur est alors pris au piège de la chaîne de niveaux implicite d'Escher dans laquelle chaque niveau est suivi d'un niveau supérieur, d'une plus grande "réalité", et est précédé d'un niveau inférieur, "plus imaginaire". Déjà là, ce peut être déconcertant. Mais que se passe-t-il si cette chaîne de niveaux n'est pas linéaire, mais forme une boucle ? Comment définir le réel, comment définir l'imaginaire ? Là où est Escher s'est montré génial, c'est qu'il a su inventer, mais aussi dessiner, des dizaines de mondes semi-réels et semi-mythiques, pleins de Boucles Étranges, dans lesquels il semble inviter ses spectateurs à pénétrer."

    Douglas Hofstadter, Gödel Escher Bach, les Brins d'une Guirlande Éternelle (1985)

    Lien permanent Catégories : =>Saison 5, Compilation de textes, Documents, Livres, [41] "Faut-il trouver un sens à chaque chose?" Imprimer