Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

etchegoyen

  • Ils ont dit, au sujet des mots et des armes

    platon,saussure,voltaire,sartre,mounin,etchegoyen,weil

    "Quelle sorte d'homme suis-je ? De ceux qui ont plaisir à être réfutés, si je dis quelque chose qui n'est pas vrai, mais qui ont plaisir à réfuter si un autre dit une chose qui n'est pas vraie, et qui n'ont pas moins de plaisir à être réfutés qu'à réfuter." [Platon]

    "En général, il est de droit naturel de se servir de sa plume comme de sa langue, à ses périls, risques et fortune. Je connais beaucoup de livres qui ont ennuyé, je n’en connais point qui aient fait de mal réel." [Voltaire]

    "Les mots sont bien sur la plus puissante des drogues de l’humanité" [Rudyard Kipling]

    "Le lien unifiant le signifiant et le signifié est arbitraire, ou encore, puisque nous entendons par signe le total résultant de l'association d'un signifiant à un signifié, nous pouvons dire plus simplement : le signe linguistique est arbitraire." [Ferdinand de Saussure]

    "Les mots sont comme des boulets de canon" [Jean Cocteau]

    "L'affiche est un slogan graphique. "Un raccourci saisissant et clair", avec pour but avoué "un dessin sans légende ne prêtant pas à confusion" utilisant "un vocabulaire qui doit tendre à l'universel: l'évidence." [Roland Barthes]

    "Les mots sont des pistolets chargés." [Brice Parain]

    "Quand on n'est pas du même avis, il faut se mettre d'accord ou se battre jusqu'à ce que l'une des thèses disparaisse avec celui qui l'a défendue. [...] Concrètement parlant, quand il n'est pas un jeu, le dialogue porte, en dernier ressort, toujours sur la façon selon laquelle on doit vivre." [Éric Weil]

    "L’écrivain engagé sait que les mots sont comme des pistolets chargés. S’il tire, il tue." [Jean-Paul Sartre]

    "Puisque l’écrivain n’a aucun moyen de s’évader, nous voulons qu’il embrasse étroitement son époque ; elle est sa chance unique : elle s’est faite pour lui et il est fait pour elle... L’écrivain est en situation dans son époque : chaque parole a des retentissements." [Jean-Paul Sartre]

    "La fonction de l’écrivain est de faire en sorte que nul ne puisse ignorer le monde et que nul ne puisse s’en dire innocent." [Jean-Paul Sartre]

    "Tout le monde est d'accord sur ce point : la fonction communicative est la fonction première, originelle et fondamentale du langage, dont toutes les autres ne sont que des aspects ou des modalités non nécessaires." [Georges Mounin]

    "Loin de dire ce que nous pensons, nous pensons ce que nous disons. En effet, nous ne pensons pas en dehors des mots." [Alain Etchegoyen]

     

    Lien permanent Catégories : =>Saison 7, Citations, Documents, [58] "Les mots sont-ils des armes?" Imprimer
  • Etchegoyen : les mots

    etchegoyen.jpgLa plupart du temps, nous croyons avec sincérité que nous exprimons notre pensée à l’aide de mots que nous choisissons. Ainsi, les mots nous permettraient de dire ou d’écrire ce que nous pensons. Nous avons le sentiment d’une juste adéquation entre la pensée d’un côté, et la langue d’un autre. Il nous arrive même de rechercher le bon mot qui exprimera le mieux telle ou telle idée.

    Observons cependant notre expression orale : les mots divers, verbes, noms, prépositions, adverbes s’enchaînent dans un automatisme qui nous échappe en grande partie. Notre pensée ne peut s’arrêter à chaque séquence de notre discours. Dans l’écriture, le mécanisme est moins frappant car le souci de l’orthographe et le rythme de la main ralentissent l’expression et nous font davantage séjourner dans les mots, voire dans les lettres elles-mêmes.
    Mais dans tous les cas, de l’expression écrite apparemment plus contrôlée à l’expression orale moins maîtrisée, des mots s’imposent à notre conscience que nous prenons ici et là : extraits de nos lectures, repris de notre éducation, captés dans l’environnement immédiat, ils nous échappent en partie. Notre époque est caractérisée par une multiplicité de flux et d’échanges qui nous privent d’une concentration sur les mots que nous utilisons et d’une suspension en conscience pour les utiliser à bon escient.

    C’est pourquoi, très souvent, le processus s’inverse : loin de dire ce que nous pensons, nous pensons ce que nous disons. En effet, nous ne pensons pas en dehors des mots. Comme nous ne prenons plus le temps de nous arrêter sur leur sens, de disséquer leurs contenus, d’analyser leurs usages, les mots prennent le pouvoir sur notre pensée.

    L’Institut de la Qualité de l’Expression a cette ambition : aider chacun à penser la langue et ses éléments pour qu’ils n’aliènent pas notre pensée mais lui permette au contraire de retrouver son authenticité.

    Alain Etchegoyen

    Lien permanent Catégories : =>Saison 7, Compilation de textes, Documents, Livres, [58] "Les mots sont-ils des armes?" Imprimer

"Il faut se méfier des ingénieurs, ça commence par la machine à coudre, ça finit par la bombe atomique." [Marcel Pagnol]