Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Ils ont dit, au sujet de la mort

    " si le fil de · la vie n'était pas mouillé de quelques larmes , il romprait dans nos mains." [Pythagore]

    "D’abord vivre. Ensuite philosopher." [Citation latine]

    “Immortels, mortels ; mortels, immortels ; notre vie est la mort des premiers et leur vie, notre mort.” [Héraclite d'Ephèse]

    "Familiarise-toi avec l'idée que la mort n'est rien pour nous." [Épicure]

    “C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.” [Épicure]

    "Il semble que la mort est un raccourci qui nous mène au but." [Platon]

    "Nous vivons avec des émotions, pas avec des heures sur le cadran solaire. Nous devrions compter le temps en chagrins." [Aristote]

    "La mort rattrape ceux qui la fuient." [Horace]

    " Eh bien, n'est-ce pas là de quoi conclure qu'il n'y a rien de redoutable dans la mort ?" [Lucrèce]

    “Une vie malheureuse est plus insupportable que la mort.” [Sénèque]

    “La vie est l'attente de la mort.” [Alcuin]

    "La mort est moins à craindre que rien, s’il y avait quelque chose de moins… Elle ne vous concerne ni mort, ni vif ; vif parce que vous êtes ; mort parce que vous n’êtes plus. Nul ne meurt avant son heure." [Montaigne]

    "Le but de notre chemin, c’est la mort, c’est [là] l’objet inéluctable de notre visée : si elle nous effraie, comment est-il possible de faire un pas en avant sans fièvre ?" [Montaigne]

    "Le dernier acte est sanglant, quelque belle que soit la comédie en tout le reste. On jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais." [Blaise Pascal]

    "Une longue maladie semble être placée entre la vie et la mort, afin que la mort même devienne un soulagement et à ceux qui meurent et à ceux qui restent." [La Bruyère]

    "La mort n’est pas une cessation de toutes les fonctions, mais seulement une suspension de certaines fonctions plus remarquables." [Gottfried Wilhelm Leibniz]

    "La mort, si nous voulons nommer ainsi cette irréalité, est al chose la plus redoutable, et tenir fermement ce qui est mort, est ce qui exige la plus grande force." [Hegel]

    "La mort, le maître absolu." [Hegel]

    "La vue de chaque animal enseigne que la mort n'est pas un obstacle a la manifestation de l'essence de la vie, la volonté." [Arthur Schopenhauer]

    "Les vivants sont toujours, et de plus en plus, gouvernés nécessairement par les morts : telle est la loi fondamentale de l'ordre humain." [Auguste Comte]

    "Le sérieux comprend que si la mort est une nuit, la vie est le jour, que si l’on ne peut travailler la nuit, on peut agir le jour, et comme le mot bref de la mort, l’appel concis, mais stimulant de la vie, c’est : aujourd’hui même." [Sigmund Freud]

    "Ce qui ne peut aussi manquer de nous frapper, c’est que les pulsions de vie ont d’autant plus affaire à notre perception interne qu’elles se présentent comme des perturbateurs… les pulsions de mort en revanche paraissent accomplir leur travail sans qu’on s’en aperçoive." [Sigmund Freud]

    "L’homme primitif triomphe auprès du cadavre de l'ennemi qu'il vient de tuer, sans avoir à se creuser la tête à propos des énigmes de la vie et de la mort. Ce qui poussa l'homme primitif à réfléchir, ce ne fut ni l'énigme intellectuelle ni la mort en général, mais ce fut le conflit affectif qui, pour la première fois, s'éleva dans son âme à la vue d'une personne aimée et, cependant, étrangère et haïe." [Søren Kierkegaard]

    “La mort est une maladie de l'imagination.” [Alain]

    “La mort n’est pas un événement de la vie. La mort ne peut être vécue.” [Ludwig Wittgenstein]

    “La philosophie antique nous apprenait à accepter notre mort. La philosophie moderne, la mort des autres.” [Michel Foucault]

    "La mort, quel déshonneur ! Devenir soudain objet…" [Emil Michel Cioran]

    "Ce n'est pas la mort, ce que la plupart des gens craignent. Vous avez peur d'arriver à la fin de votre vie juste pour découvrir que vous n'avez jamais vraiment vécu." [anonyme]

    Lien permanent Catégories : =>Saison 9, Citations, Documents, [71] Café philo à la médiathèque : Penser la mort Imprimer 0 commentaire Pin it!
  • Moréas : Les Stances

    cab2b748-65e6-11e4-8a58-5be81d522cf9.jpg"Les roses que j’aimais s’effeuillent chaque jour ;

    Toute saison n’est pas aux blondes pousses neuves ;

    Le zéphyr a soufflé trop longtemps ; c’est le tour

    Du cruel aquilon qui condense les fleuves.

     

    Vous faut-il, Allégresse, enfler ainsi la voix,

    Et ne savez-vous point que c’est grande folie,

    Quand vous venez sans cause agacer sous mes doigts

    Une corde vouée à la Mélancolie ?

     

    Calliope, Erato, filles de Jupiter,

    Je vous invoque ici sur la harpe sonore ;

    Je le faisais enfant, et bientôt mon hiver

    Passera mon automne et mon printemps encore

     

    Quelle bizarre Parque au cœur capricieux

    Veut que le sort me flatte au moment qu’il me brave ?

    Les maux les plus ingrats me sont présents des dieux,

    Je trouve dans ma cendre un goût de miel suave.

     

    J’ai choisi cette rose au fond d’un vieux panier

    Que portait par la rue une marchande rousse ;

    Ses pétales sont beaux du premier au dernier,

    Sa pourpre vigoureuse en même temps est douce.

     

    Vraiment d’une autre rose elle diffère moins

    Que la lanterne fait d’une vessie enflée :

    A ne s’y pas tromper qu’un sot mette ses soins,

    Mais la perfection est chose plus celée.

     

    Ne dites pas : la vie est un joyeux festin ;

    Ou c’est d’un esprit sot ou c’est d’une âme basse.

    Surtout ne dites point : elle est malheur sans fin ;

    C’est d’un mauvais courage et qui trop tôt se lasse.

     

    Riez comme au printemps s’agitent les rameaux,

    Pleurez comme la bise ou le flot sur la grève,

    Goûtez tous les plaisirs et souffrez tous les maux ;

    Et dites : c’est beaucoup et c’est l’ombre d’un rêve."

    Jean Moréas, Les Stances (1899-1920)

    Lien permanent Catégories : =>Saison 9, Compilation de textes, Documents, Livres, [71] Café philo à la médiathèque : Penser la mort Imprimer 0 commentaire Pin it!