Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Berlanda : "Aucun zombie là-dedans"

"─ Tu n’y es pas, Justine. Dupin va mieux parce qu’il reçoit un flux de cellules placentaires synthétiques par injection pneumatique parentérale. Ça se fait par des branchements intelligents, qui se fixent d’eux-mêmes, en douceur, conformément à leur programme, dans les ports adéquats. Le bain, c’est autre chose : une saturation de micro-robots qui réparent les lésions superficielles supra-organiques. On peut aussi en boire, ou en respirer sous forme d’aérosols. Ils agissent alors directement dans l’organisme. Bains et branchements opèrent dans le même but : après avoir analysé précisément le génome d’un individu, en à peu près une minute grâce aux micro-processeurs qui équipent chaque nano-robot, tous reliés par infrarouges à ce que Georges appelle une « mère », leur travail consiste à restituer le corps dans la situation qui serait la sienne si son programme génétique s’était déroulé sans aléa. Aucun zombie là-dedans !"

Thierry Berlanda, Naija, éd. du Rocher, 431 p., 2017
"Naija ou mutations en chaîne", Bla Bla Blog

Lien permanent Catégories : =>Saison 9, Compilation de textes, Documents, Livres, [66] "Les sciences vont-elles trop loin?" Imprimer

Les commentaires sont fermés.

"L'homme raisonnable est plus libre dans la cité où il vit sous la loi commune que dans la solitude où il n'obéit qu'à lui-même." [Baruch Spinoza]