Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'ennui représente-t-il un danger ?

untitled-article-1444730768-body-image-1444731244.jpgLe 16 août, trois ados américains tuaient un joggeur dans l’Oklahoma pour “tromper leur ennui”. Un fait divers inquiétant qui peut poser la question du danger de cet état d’âme, pourtant si familier.
Le 20 août, trois adolescents américains étaient inculpés pour le meurtre d’un sportif originaire d’Australie, abattu par arme à feu alors qu’il faisait son footing dans la petite ville de Duncan (Oklahoma). Le fait divers, sinon banal du moins lointain, aurait pu ne jamais traverser les frontières américaines. C’était sans compter le motif du meurtre: aux policiers qui les ont interrogés à ce sujet, les ados ont affirmé avoir tué “par ennui”. Le 21 août, le mot “ennui” s’étalait dans toute la presse internationale, sans plus d’explications.

Serait-il possible, comme ces ados l’affirment, de tuer par ennui ? Le meurtre ne serait-il, alors, qu’un divertissement, un moyen comme un autre de mettre un peu de piment dans un morne quotidien ?

LA SUITE ICI...

 

Lien permanent Catégories : =>Saison 7, Cours, études et pédagogie, Documents, Quelques news en philo mais pas que, [57] "L'ennui : vice ou vertu?" Imprimer 0 commentaire Pin it!

Les commentaires sont fermés.