Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MIRCÉA ELIADE : LE TEMPS EST RÉVERSIBLE

577976978-huli-peinture-corporelle-bijou-corporel-parure-de-la-tete.jpg"Le Temps sacré est par sa nature même réversible, dans le sens qu’il est, à proprement parler, un Temps mythique primordial rendu présent. Toute fête religieuse, tout Temps liturgique, consiste dans la réactualisation d’un événement sacré qui a eu lieu dans un passé mythique, « au commencement ». Participer religieusement à une fête implique que l’on sort de la durée temporelle « ordinaire » pour réintégrer le Temps mythique réactualisé par la fête même. Le Temps sacré est par suite indéfiniment récupérable, indéfiniment répétable. D’un certain point de vue, on pourrait dire de lui qu’il ne "coule" pas, qu’il ne constitue pas une "durée" irréversible. C’est un Temps ontologique par excellence, "parménidien" : toujours égal à lui-même, il ne change ni ne s’épuise."

Mircéa Eliade, Le Sacré et le Profane (1956)

Lien permanent Catégories : =>Saison 6, Compilation de textes, Documents, Livres, [48] "Suis-je ce que mon passé fait de moi?" Imprimer 0 commentaire Pin it!

Les commentaires sont fermés.